David Hébert ne semble pas prêt à céder sa couronne de champion.

David Hébert : jamais deux sans trois?

Il est devenu le pilote que tout le monde veut battre. Mais voilà, David Hébert ne semble pas prêt à céder sa couronne de champion.
«Est-ce que je peux réaliser la passe de trois? J'ai une bonne voiture et je veux encore autant gagner. Est-ce que c'est possible de rafler un troisième titre de suite? Sincèrement, j'y crois.»
Hébert aura deux nouvelles voitures à sa disposition. Du côté de l'équipe du One, on ne regarde pas à la dépense.
«Mais ça prend des résultats, précise-t-il. La figuration n'est pas acceptée chez nous.»
Et la compétition ne sera pas moins forte à l'Autodrome cette saison.
«Gagner à Granby, c'est très valorisant. Car il n'y a probablement pas un endroit où la compétition est aussi relevée!»
Hébert va néanmoins courir également au RPM Speedway de Saint-Marcel ainsi que de temps en temps à Drummondville et à Cornwall.
«En tout et partout, ça veut dire environ 50 soirées de course. C'est un bon été!»
À 40 ans, David Hébert a encore du plaisir derrière le volant.
«Je l'ai déjà dit: ce n'est peut-être plus le même niveau d'adrénaline qu'au début, mais c'est encore l'fun d'aller aux courses. Ça reste un privilège de pouvoir faire ce qu'on aime.»