Dans sa lettre, Michael Vick dit qu'il a toujours pensé qu'il aurait la chance de se joindre à nouveau aux Falcons, vu son lien privilégié avec la capitale de la Georgie.

Dans son coeur, Vick fait encore partie des Falcons

Le séjour de Michael Vick avec les Falcons a pris fin dans la disgrâce, mais il sera le plus fervent partisan d'Atlanta lors du Super Bowl, dimanche.
« Beaucoup de monde sont surpris quand ils découvrent à quel point je suis derrière les Falcons cette année, a écrit Vick dans une lettre de plus de 4000 mots au site The Player's Tribune, mercredi. Ils assument qu'il y a de la tension, de l'amertume. Je leur dis que non, mais je ne suis pas certain qu'ils me croient. »
Vick a redéfini la position de quart avec ses habiletés de passeur et de porteur de ballon.
Mais après six ans avec les Falcons, dont une participation au match de championnat de la Nationale, Vick a été envoyé en prison en 2007, pour son rôle dans l'organisation de combats de chiens. Pendant qu'il était derrière les barreaux, le club a repêché Matt Ryan et lui a confié la position maîtresse de l'attaque.
Dans sa lettre, Vick dit qu'il a toujours pensé qu'il aurait la chance de se joindre à nouveau aux Falcons, vu son lien privilégié avec la capitale de la Georgie.
« Je voulais les guider jusqu'au Super Bowl, écrit-il. Dans ma tête, même en prison, il y avait ceci que je n'avais pas perdu : j'étais encore le quart-arrière des Falcons d'Atlanta. »
Au pénitencier fédéral de Leavenworth, au Kansas, Vick a appris que les Falcons ont choisi Ryan au troisième rang en 2008. Le coeur brisé, il a réalisé qu'il ne figurait plus dans leurs plans.
Vick a disputé cinq saisons avec les Eagles, puis il a agi comme réserviste avec les Jets et les Steelers. Il n'a pas joué en 2016, et certains murmurent qu'il y aura une soirée pour fêter sa retraite à Houston, d'ici au grand match Falcons - Patriots.
Retrouvailles
La relation Vick - Falcons s'est adoucie. Il a tout de suite accepté l'invitation d'être parmi les anciens joueurs au Georgia Dome à l'occasion du dernier match de saison régulière là-bas. La foule l'a acclamé à tout rompre quand il est apparu dans une décapotable avec Roddy White, à la mi-temps.
« Les lumières étaient si brillantes et je me suis laissé envelopper. Si j'étais devenu aveugle à ce moment-là, ç'aurait été correct, écrit Vick. Les encouragements étaient si bruyants et je me suis laissé envahir. Si j'étais devenu sourd à ce moment-là, ç'aurait été correct.»
« Et ça s'amplifiait et ça s'amplifiait. Je ne voulais pas littéralement m'éteindre devant 70 000 personnes, mais c'était un de ces moments où vous dites, "vous savez quoi ? " Je pourrais mourir à cet instant, et ça aussi ce serait correct. C'était parfait. »
Initialement méfiant envers Ryan, Vick dit être énormément fier de ce que son successeur a accompli. Vick prédit que dimanche, les Falcons vont triompher au compte de 23-16.
« Je ne peux m'empêcher de me sentir comme si je bouclais la boucle : les Falcons retournent au Super Bowl et j'y serai. Pas sur le terrain, comme je l'ai déjà rêvé. Je ne vais pas soulever de trophée, ce que j'ai déjà pensé être mon destin. Mais je serai là à encourager mon équipe le plus ardemment possible, espérant et priant. J'y serai comme si j'étais encore un membre des Falcons d'Atlanta. Dans mon coeur, je le serai toujours. »
Le plaqueur canadien Keith Shologan a disputé 140 matchs en carrière dans la LCF.
Les Alouettes signent le plaqueur Keith Shologan
Les Alouettes de Montréal ont embauché le plaqueur canadien Keith Shologan pour les deux prochaines saisons.
L'athlète de six pieds deux, 295 livres a disputé neuf saisons dans la Ligue canadienne, dont la dernière avec les Blue Bombers de Winnipeg, où il a réalisé 22 plaqués, dont deux sacs, en 18 rencontres.
Le footballeur de 31, de Spruce Grove, en Alberta, a disputé 140 matchs en carrière dans la LCF pour les Roughriders de la Saskatchewan, le Rouge et Noir d'Ottawa ainsi que les Bombers, amassant 204 plaqués, dont 25 sacs, en plus de recouvrer six échappés. Il a aidé les Roughriders, l'équipe qui l'a repêché en première ronde (quatrième au total) en 2008, à remporter la coupe Grey en 2013.
Shologan a également pris part au match de championnat de la LCF en 2009 et en 2010, subissant la défaite aux mains des Alouettes en chaque occasion, ce qui ne l'a pas empêché d'être choisi joueur canadien par excellence de la rencontre en 2010. Il a aussi aidé le Rouge et Noir à atteindre le match de la coupe Grey à leur deuxième année d'existence en 2015. La Presse canadienne