Daniel Roy, co-propriétaire des Marrons

Daniel Roy ne perd pas espoir

Les Maroons ont beau tirer de l’arrière 2-0 dans leur série quatre de sept les opposants au Condor de Saint-Cyrille, Daniel Roy croit toujours aux chances de son équipe.

« On a un aussi bon club que le Condor et cette série pourrait facilement être égale 1-1, explique celui qui est propriétaire des Maroons en compagnie de sa conjointe Karine Beauregard. Des équipes qui gagnent après avoir été en arrière 2-0, on voit ça tous les ans. Et on est capables de le faire. »

Roy est d’avis que la longue inactivité de sa formation a fait mal.

« On a été trois semaines sans jouer avant le début des séries. On a fait plusieurs changements de personnel en cours de saison et les gars sont encore à l’étape de s’habituer à jouer ensemble. C’était ordinaire lors du premier match face au Condor, je l’avoue, mais c’était déjà beaucoup mieux le lendemain. »

Le troisième match de la série aura lieu vendredi soir à Saint-Cyrille. La série reviendra à l’aréna Jacques-Chagnon samedi.

Bien sûr, on a demandé à Roy, qui est aussi directeur général associé, si Jimmy Arseneault sera en uniforme en fin de semaine. Le dur, on le sait, a fait faux bond aux Maroons samedi dernier après que sa présence ait été claironnée sur les réseaux sociaux. Et sur le coup, la direction de l’équipe, qui n’a pas apprécié, a laissé entendre que c’était fini pour Arseneault à Waterloo.

« Je ne vous dirai pas pourquoi Jimmy était absent samedi, mais disons qu’il avait une raison qui se tient. À notre demande, il s’est excusé auprès de nos partisans sur les réseaux sociaux. Là, on évalue la situation. Peut-être qu’il jouera, peut-être qu’il ne jouera pas. »

Les Inouk à Saint-Gabriel
Pendant ce temps, les Inouk (31-8-4) visitent les Montagnards de Saint-Gabriel-de-Brandon (14-27-3) vendredi soir. Il s’agira à nouveau de leur seul match du week-end.

William Leblanc et Laurent Minville seront à nouveau absents. Marc-Antoine Dufour sera devant le filet.

Les Inouk sont à sept points du Collège Français de Longueuil, toujours premier du classement de la section Martin-Saint-Louis. Ils ont toutefois un match en main, eux à qui il en reste six à disputer.