Jimmy Bérard est ici entouré de Karl Daigle (à gauche), un autre des organisateurs, et Samuel Desbiens, de Ange-Gardien, qui fera la compétition en moto et en auto.

Courses sur le lac Roxton: «On aura ce qu’il faut»

Le redoux de la semaine dernière a inquiété les organisateurs des courses sur glace de Roxton Pond. Mais Jimmy Bérard et ses collègues sont convaincus que les conditions seront optimales, le 3 février, alors que motos, autos et VTT débarqueront sur le lac.

« On a actuellement 12 pouces de glace, a souligné Bérard, qui avait convié les médias au lac vendredi matin. Pour être parfaitement heureux, ça nous en prend 18. À deux semaines de l’événement, il n’y a rien d’inquiétant. On va arroser régulièrement et on aura ce qu’il faut pour faire de belles courses le moment venu. » 

Bérard attend encore «autour de  140 participants », pilotes de motos, d’autos et de VTT confondus, lors de la quatrième présentation des courses sur glace depuis leur retour sur le lac Roxton. Un nombre semblable à celui de l’an passé. 

« On a déjà plus de 50 inscriptions, ce qui est prometteur. Le nombre de coureurs locaux augmente à chaque année, ce qui démontre qu’il y a de l’intérêt dans la région. » 

En prévision de 2019, Bérard ne détesterait pas convaincre quelques pilotes de la région qui courent à l’Autodrome de tenter leur chance sur la glace. Ce serait certes un bon coup de marketing s’il y parvenait. 

« On cherche toujours des façons de se renouveler un brin, de piquer la curiosité du public. Cette année, pour les motos, on va ajouter une piste ovale à notre circuit routier. C’est quelque chose que les gens réclamaient. » 

Le circuit routier a été redessiné à nouveau. Et il sera plus « condensé », pour reprendre l’expression de Bérard. 

« Des amateurs se plaignaient qu’ils ne voyaient plus l’action tellement le circuit était grand. Les pilotes adoraient rouler sur un circuit de cette taille, mais on est là d’abord pour le public… » 

Bérard est toujours appuyé par son frère Samuel et Karl Daigle dans l’organisation de l’événement. Daigle, qui a fait ses preuves en moto sur glace comme sur route, ne roulera toutefois pas cette année.

« Je me suis blessé sérieusement à un pied en mai dernier en faisant du motocross, a-t-il expliqué. Je ne suis malheureusement pas prêt à enfourcher ma bécane à nouveau. » 


Claude Bernier, de Roxton Pond, a testé le circuit routier, qui a de nouveau été redessiné cette année.

Pas de prédictions concernant la foule

Jimmy Bérard affirme que l’hiver qu’on connait aide les gens à être dans l’ambiance des courses sur glace. Mais il n’ose pas faire de prédictions quant à la foule qu’il attend le 3 février. 

« On met davantage d’accent sur la publicité et on espère mieux que l’an passé (quelque 1000 spectateurs), c’est certain. En même temps, la foule n’était pas catastrophique non plus. On verra… » 

Bérard a commandé des modules de jeu pour enfants. Il veut ramener les familles aux courses sur glace. 

« On essaie aussi de voir si on ne pourrait pas faire faire de petits tours de moto aux enfants. Les jeunes aimeraient ça, c’est certain… » 

On ne pourra pas dire qu’il n’essaie pas de plaire à tout le monde.