Les courses sur glace de Roxton Pond ont été un succès avec ses 165 inscriptions.

Courses sur glace: nombre d’inscriptions record au lac Roxton

Une centaine de pilotes s’étaient donné rendez-vous, samedi, sur le lac Roxton, pour les bruyantes et impressionnantes courses sur glace du circuit Eskape Québec. Autour de 1500 personnes ont profité du spectacle.

« Ça a super bien été, tout a bien roulé, a fait savoir le promoteur de la course et de la série Eskape Québec, Jimmy Bérard. On est super content du résultat final. On avait la température de notre côté et on a retravaillé notre marketing, donc ça a aidé. »

Il y a eu 165 inscriptions aux diverses catégories de courses. Un pilote peut être inscrit à une, deux, voire trois catégories dans la journée. « C’est un record dans la série qu’on a partie il y a quatre ans, a expliqué celui qui organise la course avec son frère Samuel et Karl Daigle. On n’a jamais eu autant d’inscriptions. »

Avec leur équipe, ils ont arrosé le circuit ovale et le circuit régulier durant plusieurs nuits, cumulant près de 300 heures de travail. Les redoux leur ont donné froid dans le dos. Ils ont toutefois réussi à atteindre l’épaisseur tant espérée de 18 pouces de glace.

L’épaisseur diminuait toutefois au fil du passage des motos, autos et véhicules tout-terrain, tous équipés d’imposants clous sur leurs pneus. 

La neige provoquée par leur passage réduisait par ailleurs considérablement la visibilité des pilotes. « Ce ne sont pas les meilleures conditions, a constaté Claude Bernier, au terme de sa journée. La piste est très belle, il fait très froid, mais la visibilité est nulle. C’est quasiment risqué des bouts. Tu ne sais pas si quelqu’un est tombé devant toi, mais ce n’est pas la faute des promoteurs. »

La journée de Bernier s’est malheureusement terminée plus tôt que prévu. En bonne position pour se classer en finale, il a connu un mauvais départ dans la course last chance en moto et il a perdu une roue de sa voiture alors qu’il était sur le point de se classer pour les finales de course automobile.

« Je ne peux plus embarquer sur la piste, il y a trop de dommages, a-t-il dit en regardant sa voiture jaune et bleue. C’est ben plate, mais c’est la vie. » Il était surtout déçu parce qu’il coursait chez lui, devant sa famille.

Les autos étaient également de la partie, samedi, sur le lac Roxton.

De belles courses

Il aura au moins pu voir son neveu, Trystan Bachand, connaître d’excellentes courses dans la catégorie de la relève. Le jeune garçon de 9 ans a eu la piqûre des courses l’an dernier grâce à son oncle. Samedi, il a terminé en troisième position devant toute sa famille au guidon de son motocross portant le numéro 115.

Un autre qui a eu du succès est Samuel Desbiens, qui en était à sa deuxième course après une pause de deux ans. Il visait la première position dans les trois catégories dans lesquelles il était inscrit, soit Moto Pro-Am 450 Stock, Moto Pro-Am Open et dans l’ovale. Il n’a manqué son objectif que de peu. Il a terminé sur la première marche du podium dans deux catégories et a monté sur la troisième marche du Pro-Am Open.

« La piste est super rapide, c’est le fun, a-t-il confié après la finale prostock. Il y a de bons pilotes, il y a des gars du nord qui ont leur propre série et ils roulent vraiment bien. Le calibre est fort, ça donne un peu de compétition. »

Samuel Bérard a lui aussi connu une grosse journée. Entre deux déneigements de la piste, il montait soit derrière le volant de son auto ou sur la selle de sa moto pour participer aux différentes catégories dans lesquelles il était inscrit. En fin de compte, il a fini en tête dans la catégorie Auto MF44 200- Pro-Stock et troisième dans le Moto Pro-Am Open.