Brandon Planck (77) a eu le meilleur sur Maxime Plante (79) et Fred Gamache (20) au bout d’une finale de 50 tours.
Brandon Planck (77) a eu le meilleur sur Maxime Plante (79) et Fred Gamache (20) au bout d’une finale de 50 tours.

Courses simulées de l’Autodrome: sérieux, les Américains!

Clairement, les Américains vont faire la vie dure aux Québécois à l’intérieur du championnat DIRT de la série DRIVR Simulation de l’Autodrome Granby.

Il y a une semaine, on s’en souviendra, Demetrios Drellos a remporté l’épreuve qui devait ouvrir officiellement la saison de courses simulées. Finalement, le vrai de vrai départ a été donné vendredi soir et c’est encore un représentant de l’État de New York, Brandon Planck celui-là, qui s’est sauvé avec la victoire.

Planck est le fils de Dale Planck, qu’on a souvent vu à Granby et qui a déjà remporté une épreuve de la série Super DIRTcar à l’Autodrome Drummond. Son fils n’a rien d’un novice en matière de eracing et il l’a démontré vendredi.

À l’arrivée, Planck, parti cinquième, a eu le meilleur sur Maxime Plante et Fred Gamache. Drellos et Jordan Poirier ont complété le top 5 à l’issue de la finale de 50 tours à laquelle étaient engagés 25 pilotes.

La course de vendredi était disputée sur la piste du Charlotte Motor Speedway.

«La semaine dernière, j’ai été impliqué dans un accrochage avec Jordan Poirier à la toute fin et je me suis senti très mal, a expliqué Planck. Mais ce soir, tout s’est bien passé, on a eu une belle course et je suis content de l’avoir emporté.»

Premier avec une dizaine de tours à compléter, Plante a ni plus ni moins été victime d’une façon de faire du logiciel iRacing, qui l’a relégué à la deuxième position, derrière Planck, à la suite d’un drapeau jaune.

«Ce qu’il faut comprendre, c’est que iRacing gèle la grille au moment même où un drapeau jaune est agité, a expliqué Plante, un régulier en modifié à l’Autodrome. Si on avait disputé une vraie course, je serais demeuré premier à la relance puisque j’étais en tête lors du tour précédant le jaune. C’est un peu choquant, mais une deuxième position, ça se prend quand même bien.»

De bons résultats, Plante risque d’en obtenir un et puis un autre en série DRIVR Simulation, lui qui n’en n’est pas à ses premières armes sur simulateur.

«Il y a des gars qui m’ont impressionné ce soir, a-t-il repris. Je pense à Fred Gamache et à Jean Boissonneault (il a fini neuvième après avoir remporté une épreuve préliminaire), des vieux pros de la terre battue, qui ont très bien fait les choses. Vous risquez de voir des surprises au fil des semaines.»

D’autres sont en pleine période d’apprentissage. Pensons à Chris Raabe et à Steve Bernard, qui ont fini 22e et 24e respectivement vendredi.