Le président du Tournoi de hockey international bantam de Granby, Normand Côté et le président d’honneur de l’édition 2018, Jonathan Bernier, sont entourés de Guillaume Dion, Eli Desautels, Michael Tremblay et David Delorme, porte-couleurs des Vics AAA relève.

Coup de pouce financier pour le Tournoi bantam de Granby

C’est rare qu’il est question d’argent lors des conférences de presse des tournois de hockey mineur. Pourtant, c’est la première chose dont on a parlé, mercredi soir dans un resto de la rue Principale, alors que les organisateurs du 48e Tournoi de hockey international bantam de Granby dévoilaient les grandes lignes de la prochaine édition, qui débutera mercredi prochain.

Voyez-vous, le gouvernement du Québec a accordé une aide de 14 000 $ au tournoi de Granby via son Programme de développement de l’industrie touristique. Une aide qui sera très précieuse, a affirmé Normand Côté, président de l’événement. 

« À ma connaissance, le Tournoi pee-wee de Québec est le seul autre tournoi de hockey mineur de la province à recevoir une aide gouvernementale, a-t-il souligné. Avec cet argent, on va faire du développement, on va essayer d’amener le tournoi encore plus loin. Ces sous nous seront très utiles. »

Ce sont d’ailleurs les gens du tournoi de Québec qui ont suggéré à ceux de Granby de demander un coup de pouce au gouvernement.

« Pour tout vous dire, ça fait quatre ans qu’on travaille sur le dossier, a repris Côté. Nous sommes très reconnaissants, mais nous avons travaillé fort pour obtenir cet argent. Il a fallu faire des études, remplir des piles de documents. Nous sommes à une époque où les gouvernements ne donnent pas sans poser de questions. »

Le 50e anniversaire du tournoi approche. Une partie des 14 000 $ pourrait aller dans les festivités. Le recrutement des équipes de l’extérieur coûte également de l’argent.

D’ailleurs, comme La Voix de l’Est l’écrivait en décembre, elles seront une douzaine en provenance de l’extérieur du Québec cette année à Granby. De ce nombre, on en compte deux de la France et de la Suisse, une de l’Autriche, une du Mexique et une du Nevada.

« Vous vous souvenez du Storm du Nevada, l’équipe d’Éric Lacroix ?, a demandé Normand Côté. Il faut maintenant parler des Junior Golden Knights de Vegas, qui évolueront encore dans le AA. J’imagine qu’ils porteront aussi les couleurs de la formation de la Ligue nationale… »

La crème du AAA
Normand Côté était par ailleurs heureux de mentionner que six des sept meilleures équipes de classe bantam AAA au Québec seront représentées à Granby. Les Harfangs de l’école secondaire du Triolet, qui figurent parmi l’élite, comptent pas moins de huit joueurs de la région parmi leurs rangs.

Dans le AAA relève, les Vics répondront présent. Mais ils ne seront certes pas favoris, eux qui s’amènent au tournoi avec seulement trois victoires en 25 matchs en saison régulière.

« Ce n’est pas une saison facile, c’est vrai, a avoué l’entraîneur Martin Brosseau. Nos jeunes manquent d’expérience, mais ils travaillent fort. Nous ne rêvons pas de remporter le tournoi, mais nous voulons nous rendre le plus loin possible. »

Les Artilleurs de Bedford-Cowansville-Farnham représenteront la région dans le BB alors qu’il y aura bien sûr plein d’équipes du coin dans le A et le B.

Le hockey féminin effectue également un retour cette année avec la présence de six équipes, dont les Bad Girls de Yamaska-Missisquoi, un club de la France et un autre de la Suisse.

Notons par ailleurs qu’un match amical opposant deux formations de niveau AAA sera présenté le 11 février prochain vers midi et que la gardienne de but Charline Labonté, quatre fois médaillée d’or aux Jeux olympiques, sera l’invitée d’honneur de la journée.

Jonathan Bernier, président d’honneur 
La présidence d’honneur du tournoi a été confiée à Jonathan Bernier, Granbyen d’origine et journaliste affecté à la couverture du Canadien au Journal de Montréal. L’homme a participé à l’événement pendant son adolescence.

« J’étais capitaine des Vics et je rêvais de remporter le trophée remis aux champions de la classe AA, qui ressemblait à la Coupe Stanley, s’est-il souvenu. Nous n’avons pas gagné, mais ma participation au tournoi reste un très beau souvenir. »