«Adam ne vient certainement pas de faire un pas en avant, mais il ne vient pas d’en faire 100 en arrière non plus», estime son agent Patrick Côté.

Côté: « Ça n’enlève rien à son talent »

Quelques jours après qu’Adam Dyczka eut remporté la ceinture des lourds de TKO MMA, Patrick Côté, l’agent du Granbyen, avait déclaré que « l’appel de l’UFC est imminent ». À la suite de la nouvelle tombée mardi, on peut croire que le téléphone va prendre plus de temps à sonner que prévu.

« C’est très, très plate ce qui arrive, a commenté Côté, qui ne s’est pas défilé lorsque contacté par La Voix de l’Est. En même temps, ça n’enlève rien au talent d’Adam, qui reste selon moi le poids lourd no 1 au Canada. Il a fait une erreur, il s’en veut, mais sa carrière n’est pas finie. »

Sans vouloir minimiser le geste de son protégé, Côté affirme que le jugement du milieu aurait été plus sévère s’il avait consommé des drogues de performance. 

« Il a fumé un joint. Ça sera légal bientôt au Canada, mais ça ne sera jamais toléré dans le sport, c’est clair. En même temps, ça ne met pas en doute ses qualités d’athlète. Ce n’est pas parce qu’il était boosté qu’il a mis la main sur sa ceinture. »

Côté est d’avis que l’UFC finira par appeler quand même. 

« Adam ne vient certainement pas de faire un pas en avant, mais il ne vient pas d’en faire 100 en arrière non plus. Il reste un athlète­ très intéressant pour l’UFC, j’en suis convaincu. »

Côté a conclu en disant qu’il n’avait aucunement l’intention de rompre ses liens avec Dyczka. 

« Je ne l’abandonnerai pas, vous pouvez l’écrire en grosses lettres. »

Quant à Stéphane Patry, le promoteur de TKO MMA, il a souligné qu’il était « très, très déçu ». 

« Je suis surpris et très, très déçu, a-t-il insisté. Adam et moi avons eu nos divergences, c’est vrai, mais si je peux l’aider, je vais le faire. Et il le sait. »

Le promoteur de TKO MMA, Stéphane Patry