Charles-Étienne Martin obtiendra un deuxième départ de suite, ce soir, face aux Condors de Kahnawake.

Comme un lendemain de veille pour les Inouk

Parce que ses Inouk sont sur une séquence de trois matches en cinq jours, parce qu'il y a quelques éclopés au sein de l'équipe et parce que son club avait disputé un match très émotif la veille à Saint-Jérôme, David Lapierre a dirigé une courte séance d'entraînement, hier après-midi, au Centre sportif Léonard-Grondin.
Aux prises avec un vilain rhume, l'entraîneur n'était pas non plus au sommet de sa forme. Ça ressemblait à un lendemain de veille, hier, dans le camp granbyen.
«L'ambiance était quand même bonne, a expliqué Lapierre. Même si nous savons que nous sommes capables de battre les Panthères, nous avons quand même arraché un gros point après être revenus de l'arrière. Et à forces égales, c'est vrai que nous avons été les meilleurs...»
Mais les Panthères sont maintenant de l'histoire ancienne et les Inouk ont maintenant la tête aux Condors de Kahnawake, les visiteurs de ce soir.
Tous les détails dans notre édition de vendredi