Une centaine d’amateurs ont pu profiter des nouvelles installations sur le site des Tennis Saint-Luc lors du passage du Circuit du Défi du Nord, cette fin de semaine, à Granby.
Une centaine d’amateurs ont pu profiter des nouvelles installations sur le site des Tennis Saint-Luc lors du passage du Circuit du Défi du Nord, cette fin de semaine, à Granby.

Circuit du Défi du Nord: enfin du tennis!

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
La quatrième et dernière étape du Circuit du Défi du Nord, une série de quatre mini-tournois organisés par Tennis Canada opposant les meilleurs jeunes joueurs du Québec et de l'Ontario, s'activait à Granby cette fin de semaine devant une foule limitée. 

Après être passés par Montréal (du 17 au 19 août), Repentigny (du 21 au 23 août) et Laval (28 au 30 août), c’est à Granby que les 8 meilleurs de chaque catégorie croisaient le fer, devant une foule réduite à une centaine d’amateurs en raison des mesures sanitaires.

Déroulement

Avant de se rendre à leur place, les partisans ont d’abord passé la sécurité, puis rempli une décharge assurant qu’ils ne présentaient pas de symptômes de la COVID-19. «C’est la température parfaite pour jouer au tennis», lance à ce moment un amateur venu de Montréal au bénévole qui lui fait remplir le document, avant d’emprunter le sens unique en direction de son siège.

Une rangée vide et au moins deux sièges séparent les spectateurs les uns des autres. «Il y a un peu d’ambiance, mais on trouve qu’on est souvent les deux seules à applaudir. Quoique, des fois c’est comme ça même au Challenger», indique avec humour Caroline Chartier, qui synchronise ses vacances avec le Challenger de Granby depuis une vingtaine d’années et qui était accompagnée de son amie Louise Beaudoin . 

«Tous les gens qui sont ici sont des habitués, car ils invitaient seulement ceux qui avaient des passes de semaine», précise Mme Chartier, qui a fait la route de Varennes pour assister aux parties, elle qui a déménagé de Granby il y a six ans.

Des masques et des bouteilles de désinfectant ont été distribués aux visiteurs à leur entrée sur le site. «On est bien équipées, ils ont pensé à tout», poursuit-elle.

Les deux femmes étaient d’autant plus contentes d’assister à l’événement cette année puisque les installations ont été rénovées. «On est bien ! Ça nous fait beaucoup plus d’espace, avant on était les pieds dans les bancs en avant. C’est beaucoup plus confortable, estime Caroline. C’est plaisant, on est bien content d’être ici!»