Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dave Ainsley
Le Quotidien
Dave Ainsley
Deuxième choix du repêchage de 2017 par les Bears, Mitch Trubisky n’est pas à la hauteur des attentes, surtout si on considère que Patrick Mahomes a été la prise des Chiefs au 10e rang. 
Deuxième choix du repêchage de 2017 par les Bears, Mitch Trubisky n’est pas à la hauteur des attentes, surtout si on considère que Patrick Mahomes a été la prise des Chiefs au 10e rang. 

Mitch Trubisky avant Patrick Mahomes...

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / En 2017, les dirigeants des Bears de Chicago croyaient dur comme fer avoir trouvé leur homme au poste de quart-arrière avec Mitch Trubisky. Ils l’ont même préféré à Patrick Mahomes et Deshaun Watson au 2e rang du repêchage.

Avec le recul, près de quatre ans plus tard, cette décision est complètement insensée. Mais le repêchage n’est pas une science exacte, encore moins au football. N’empêche qu’à l’époque, plusieurs observateurs avaient soulevé des doutes sur Trubisky, d’autant plus que les Bears ont payé la totale (choix 3, 67 et 111, en plus d’un choix de 3e ronde en 2018) pour s’avancer d’un rang et ainsi s’assurer de pouvoir le sélectionner. Il faut dire que Trubisky avait connu une saison mémorable à l’Université de la Caroline du Nord. Une heure plus tard, les Chiefs de Kansas City mettaient la main sur Patrick Mahomes au 10e rang grâce à une transaction avec les Bills de Buffalo.

Mitch Trubisky a commis un échappé critique en fin de match contre les Lions.

Le match de dimanche dernier contre les Lions de Détroit est à l’image du passage de Trubisky avec les Bears. Il a disputé un match très correct, mais une erreur à un moment critique a coulé son équipe, qui s’est inclinée malgré qu’elle menait par dix points avec cinq minutes à faire au match. Après avoir remporté cinq de leurs six premiers matchs, les Bears (5-7) sont en véritable chute libre, ayant perdu leurs six dernières rencontres. Cette fois, Trubisky n’a pas protégé le ballon, ce qui s’est transformé en échappé et les Lions ont ensuite inscrit le touché de la victoire.

Depuis son entrée dans la NFL, Trubisky a été responsable de 44 revirements ! Le pire, c’est que les Bears marquent des points quand il est au poste de quart-arrière, mais c’est impossible de s’en sortir avec autant d’erreurs, et ce, même avec une excellente défensive.

À la fin de la saison, les Bears n’exerceront probablement pas l’option de la cinquième année au contrat de Trubisky, qui se retrouvera probablement second dans une autre équipe, tandis qu’après avoir mené les Chiefs à la conquête du Super Bowl, où il a été nommé joueur par excellence, Mahomes a signé une entente historique de près de 500 millions $ au cours de l’été.

Disons, pour résumer grossièrement, que les deux carrières ne s’en vont définitivement pas dans la même direction...

Remontée
Les Lions ont non seulement remporté le premier match de l’entraîneur par intérim Darrell Bevell, après avoir congédié Matt Patricia, ils ont également gagné un premier match depuis 2014 après avoir tiré de l’arrière par dix points et plus. Ils avaient perdu leurs 40 rencontres précédentes en pareilles circonstances. Ça démontre que cette saison 2020 est pleine de rebondissements.

Avec les Vikings du Minnesota, qui ont fait le même coup aux Jaguars de Jacksonville, 37 victoires ont été acquises après avoir effacé un déficit de dix points et plus, cette saison. C’est pratiquement 20 % des matchs !

L’absence ou le faible nombre de spectateurs dans les stades cette saison est certainement un facteur important.

La prochaine fois que votre équipe tirera de l’arrière par 14 points, pensez-y avant de fermer votre téléviseur...

EN HAUSSE

Browns de Cleveland (9-3)

Baker Mayfield a peut-être connu son meilleur match comme quart-arrière, et à un moment important, contre les Titans du Tennessee (8-4), que les Browns ont sorti du match. Ils ont enfin leur victoire signature.

Baker Mayfield a connu un match du tonnerre contre les Titans.

Saints de La Nouvelle-Orléans (10-2)

La première équipe qualifiée pour les séries. Taysom Hill, qui commence à ressembler à un quart-arrière décent, a lancé sa première passe de touché et Drew Brees se rapproche d’un retour.

Taysom Hill a lancé sa première passe de touché en carrière contre les Falcons.

Giants de New York (5-7)

Combien de personnes avaient parié sur les Giants contre les Seahawks, à Seattle, avec Colt McCoy comme quart-arrière ? Sortis de nulle part, ils sont sur une lancée à un bon moment, avec quatre victoires de suite. Le coordonnateur défensif Patrick Graham est très créatif.

Les Giants viennent de remporter leus quatre derniers matchs pour passer au premier rang de la division Est de la conférence Nationale.

Équipe de football de Washington (5-7)

Juste de battre une équipe invaincue mérite de l’attention. Depuis qu’Alex Smith a pris le contrôle de l’offensive, Washington montre un dossier de 4-2. La défensive est franchement impressionnante.

La défensive de l’Équipe de football de Washington a mené la charge contre les Steelers.

EN BAISSE

Seahawks de Seattle (8-4)

L’attaque est moins explosive depuis quelques semaines et ça se ressent sur la fiche de l’équipe, qui a perdu quatre de ses sept derniers matchs, après un départ de 5-0. Cette fois, la défensive a fait le travail contre la passe, mais a donné trop de gros jeux au sol. Une équipe définitivement suspecte, jusqu’à preuve du contraire.

Russell Wilson a été victime de cinq sacs du quart contre les Giants.

Cardinals de l’Arizona (6-6)

Le quart-arrière Kyler Murray est incommodé par une blessure à l’épaule. Les équipes ne craignent pas son bras et il est donc beaucoup moins dangereux au sol. Après trois défaites, les Cards devront se battre pour leur place en séries.

Kyler Murray n’a pas franchi la barre des 200 verges par la passe pour une deuxième semaine de suite.

Steelers de Pittsburgh (11-1)

Depuis plusieurs semaines, les Steelers montraient des signes inquiétants et ils ont finalement subi une première défaite contre Washington. Les blessures et la fatigue commencent à se faire sentir à Pittsburgh.

Après avoir passé près à quelques occasions, Ben Roethlisberger et les Steelers de Pittsburgh ont subi une première défaite cette saison contre l’Équipe de football de Washington.

Eagles de Philadelphie (3-8-1)

L’entraîneur-chef Doug Pederson a finalement perdu patience envers le quart-arrière Carson Wentz, qui a été frappé derrière la ligne de mêlée 50 fois et a lancé 15 interceptions. Jalen Hurts est plus mobile et pourrait amener du dynamisme. Wentz coûte très cher pour réchauffer le banc...

Carson Wentz a été plaqué 50 fois derrière la ligne de mêlée depuis le début de la saison.

Prédictions de la semaine
Denver Caroline
Houston Chicago
Dallas Cincinnati
Tennessee Jacksonville
Kansas City Miami
Arizona NY Giants
Minnesota Tampa Bay
Indianapolis Las Vegas
NY Jets Seattle
Green Bay Détroit
Atlanta LA Chargers
La Nouvelle-Orléans Philadelphie
Washington San Francisco
Pittsburgh Buffalo
Baltimore Cleveland
Semaine dernière : 7 en 15 (46 %)
Total : 127-57-1 (69%)

Match de la semaine
Bills de Buffalo (9-3) c. Steelers de Pittsburgh (11-1),  dimanche, 20 h 20
Le match de l’année dans la conférence Américaine. La pression est définitivement sur les Steelers.