Dave Ainsley
Le Quotidien
Dave Ainsley
Tom Brady a retrouvé la jeunesse en étant bien entouré chez les Buccaneers.
Tom Brady a retrouvé la jeunesse en étant bien entouré chez les Buccaneers.

Les Buccaneers en marche

CHRONIQUE / Après la première semaine d’action dans la NFL, la pression était déjà forte sur les Buccaneers de Tampa Bay après un revers d’entrée de jeu contre les Saints de La Nouvelle-Orléans. Un mois et demi plus tard, la situation est beaucoup plus rose pour la bande à Tom Brady, qui se dirige allègrement vers la meilleure saison de l’équipe floridienne depuis 2005.

Sans matchs préparatoires, le vétéran quart-arrière et ancien des Patriots de la Nouvelle-Angleterre avait été très ordinaire à ses débuts avec les Bucs, lançant deux interceptions, dont une ramenée pour un touché. Tout ça est déjà bien loin dans la mémoire des amateurs, avec quatre victoires dans les cinq derniers matchs, dont les deux plus récentes de manière convaincante contre de bonnes équipes, les Packers de Green Bay et les Raiders de Las Vegas. Contre les Packers, la redoutable défensive des Bucs a donné le ton ; dimanche dernier, contre les Raiders, c’était au tour de l’attaque.

Le duo Brady-Gronkowski recommence à faire des ravages, cette fois à Tampa Bay.

L’an dernier, Tom Brady montrait des signes de ralentissement, mais il était mal entouré chez les Patriots. Maintenant qu’il a les munitions nécessaires, c’est une véritable fontaine de Jouvence! Ses 18 passes de touché, le plus grand nombre de l’histoire des Bucs après sept matchs, le placent au deuxième rang de la NFL et il n’a tiré que quatre interceptions, dont seulement deux dans ses six dernières rencontres. Brady a maintenant 12 matchs de plus de trois passes de touché depuis qu’il a 41 ans. Pour donner un aperçu de l’ampleur de ce qu’il est en train d’accomplir, dans toute l’histoire, tous les autres quarts de cet âge ont un total de six passes de touché...

De plus, la combinaison avec l’ailier rapproché Rob Gronkowski, qui faisait de nombreux sceptiques au départ – et j’en faisais partie –, recommence à faire des flammèches. Dimanche, Brady a rejoint son partenaire dans la zone des buts pour une 92e fois, plaçant le duo au deuxième rang de l’histoire à ce chapitre, à égalité avec Steve Young et Jerry Rice, mais encore loin derrière Peyton Manning et Marvin Harrison, des Colts d’Indianapolis, au début des années 2000.

Une autre course qui sera intéressante à suivre d’ici la fin de la saison est celle pour le plus grand nombre de passes de touchés en carrière entre Brady et un autre qui aura sa place au Temple de la renommée du football, Drew Brees, des Saints. Brady a repris l’avantage dimanche, avec 559 contre 558 pour Brees, qui avait été le premier l’an dernier à surpasser Manning.

Brown s’amène
Les Buccaneers, qui ont déjà tellement de munitions en attaque et ont marqué le plus haut total de points cette saison avec 222, vont avoir du renfort prochainement, avec la signature du receveur de passes Antonio Brown. Il pourra jouer à compter de la semaine 9, après avoir purgé sa suspension pour plusieurs manquements à la politique de conduite de la NFL. Une seule question se pose : est-ce trop ? Tom Brady compte déjà sur les receveurs étoiles Chris Godwin et Mike Evans, ainsi que le très surprenant choix de 6e ronde en 2019 et très rapide Scotty Miller, qui mène l’équipe avec des gains de 365 verges. L’arrivée de Brown fera assurément baisser l’utilisation d’un membre de ce trio. L’ancien des Steelers de Pittsburgh et des Raiders, si on peut dire, n’est reconnu ni pour son attitude irréprochable ni son jugement, mais le talent lui sort par les oreilles. En avaient-ils vraiment besoin?

EN HAUSSE

Steelers de Pittsburgh (6-0)

Ils ont eu chaud contre les Titans du Tennessee (5-1), mais les Steelers sont maintenant les seuls à ne toujours pas avoir subi de défaite. S’ils jouent comme en première demie, ils seront difficiles à battre.

Le receveur Diontae Johnson a franchi la zone des buts à deux occasions contre les Titans.

Cardinals de l’Arizona (5-2)

Ils ont infligé un premier revers aux Seahawks de Seattle (5-1) dans une fin de match complètement folle. Ils ont tiré de l’arrière par dix points à mi-chemin au 4e quart. Le quart-arrière Kyler Murray peut mener cette équipe très loin.

Le quart-arrière Kyler Murray a remporté un match signature contre les Seahawks.

Saints de La Nouvelle-Orléans (4-2)

Ils sont demeurés dans le rétroviseur des Bucs avec une grosse victoire contre les coriaces Panthers de la Caroline (3-4), sans leurs deux meilleurs receveurs. Le quart-arrière Drew Brees est encore capable d’accomplir le travail.

Drew Brees a une nouvelle fois fait taire ses détracteurs contre les Panthers.

EN BAISSE

Raiders de Las Vegas (3-3)

Ils étaient dans le coup en deuxième demie face aux Buccaneers, mais en quelques minutes, tous les espoirs de victoire ont disparu. Sans le demi de sûreté Johnathan Abram, la défensive n’était pas aussi dynamique que face aux Chiefs.

La défensive des Raiders a permis près de 400 verges par la passe aux Buccaneers. 

Cowboys de Dallas (2-5)

Il est où, le fond du baril, pour la bande à Jerry Jones ? Ils n’ont jamais été dans le coup contre l’Équipe de football de Washington (2-5) et en prime, en plus d’être franchement ordinaire, le substitut de Dak Prescott, Andy Dalton, a été blessé, victime d’un coup vicieux. Bienvenue dans l’ère Ben DiNucci !

Le quart-arrière des Cowboys Andy Dalton a subi une commotion cérébrale sur ce coup vicieux de Jon Bostic, qui a été expulsé pour son geste.

Bears de Chicago (5-2)

Mitch Trubisky ou Nick Foles, même problème. Ils ne sont pas capables de marquer des points. La défensive des Bears fait des miracles, avec une attaque qui n’est pas digne de leur fiche. À 10-3 pour les Rams lundi soir, le match semblait déjà terminé...

Le quart-arrière des Bears Nick Foles a connu une longue soirée contre la défensive des Rams.

MATCH DE LA SEMAINE

Steelers de Pittsburgh (6-0) c. Ravens de Baltimore (5-1), dimanche, 13 h

Après leur lamentable échec contre les Chiefs de Kansas City à la semaine 3, les Ravens ont une deuxième chance de se prouver devant une puissance, rivale de division en prime. Les Steelers demeureront-ils invaincus ?

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE

Nouvelle-Angleterre Buffalo
Tennessee Cincinnati
Las Vegas Cleveland    
Indianapolis Détroit
Minnesota Green Bay    
NY Jets Kansas City   
LA Rams Miami
Pittsburgh Baltimore
LA Chargers Denver
La Nouvelle-Orléans Chicago
San Francisco Seattle   
Dallas Philadelphie   
Tampa Bay NY Giants
Semaine dernière : 8 en 13 (61,5 %)
Total : 72-27-1 (72,72 %)