Après avoir porté l’uniforme des Blue Bombers de Winnipeg pendant trois ans, Christophe Normand portera prochainement celui des Eskimos d’Edmonton.

Christophe Normand se joint aux Eskimos

Christophe Normand va poursuivre sa carrière dans l’Ouest du pays. Mais pas à Winnipeg, où il a disputé ses trois premières saisons dans la Ligue canadienne de football, mais plutôt à Edmonton.

Normand s’est entendu sur les termes d’un contrat d’un an avec les Eskimos. L’athlète de Bromont était heureux lorsqu’il a communiqué la nouvelle à l’auteur de ces lignes. Même si l’entente est de courte durée, il a parlé « d’une bonne offre, qui me permet d’améliorer mon sort ».

« Je suis très content!, a-t-il lancé. Être joueur autonome, c’est à la fois stressant et excitant. Les Blue Bombers ont soumis une nouvelle offre, alors que les Alouettes et les Riders de la Saskatchewan ont manifesté de l’intérêt, mais les Eskimos étaient clairement les plus désireux de m’avoir. »

Normand affirme toutefois qu’il est condamné à « performer » en Alberta.

« Ce n’est pas un contrat à long terme, c’est un contrat d’un an. Le vétéran Calvin McCarthy est installé au poste de centre-arrière des Eskimos depuis des années, ce qui fait que je ne m’attends pas à être partant. Évidemment, je m’attends à jouer beaucoup sur les unités spéciales. Il va falloir que je montre aux entraîneurs ce dont je suis réellement capable de faire. »

L’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval a disputé les deux dernières saisons à titre de partant avec les Bombers.

« Dans la Ligue canadienne, il faut souvent que tu refasses tes preuves. C’est correct. J’ai confiance en moi et je sais ce que je peux faire. »

À Winnipeg, Normand quitte une bonne ville de football. Mais il en joint une autre en Edmonton.

« Le football dans l’Ouest, c’est spécial. Les gens sont très attachés à leur équipe. Ce sont de beaux endroits pour pratiquer son métier. »

Il aura un premier contact avec ses nouveaux entraîneurs et ses nouveaux coéquipiers à la fin avril lors d’un mini-camp qui aura lieu à Las Vegas. Puis, vers la deuxième semaine de mai, ce sera le début du véritable camp, à Edmonton.

« J’ai hâte. C’est un nouveau départ. Et c’est toujours excitants, les nouveaux départs », a-t-il conclu.