Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Christophe Normand voulait demeurer avec les Alouettes. 
Christophe Normand voulait demeurer avec les Alouettes. 

Christophe Normand avec les Alouettes pour deux ans

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Christophe Normand a obtenu ce qu’il voulait : demeurer avec les Alouettes, un nouveau contrat en poche.

Normand s’est entendu jeudi sur les termes d’une nouvelle entente de deux ans avec la direction des Oiseaux. Mais comme chacun de ceux qui signent de nouveaux contrats avec l’équipe dans ce contexte de pandémie, le Bromontois a dû faire un sacrifice.

«Des gars comme William Stanback, Eugene Lewis et Tony Washington, des gros noms, ont dû accepter moins de sous qu’ils auraient obtenu dans un marché normal, a expliqué Normand, 29 ans. Même notre quart Vernon Adams fils a accepté de restructurer son contrat afin de donner une chance à l’organisation.»

Mais attention, Normand n’est pas malheureux, loin de là.

«Je voulais rester ici. Ma fille entre à la maternelle bientôt, je suis impliqué dans la communauté et je n’ai pas envie de déménager ma famille. J’aurais accepté de le faire si les Alouettes n’avaient pas été intéressés à retenir mes services, mais ce n’est heureusement pas le cas.»

Les discussions avec le directeur général Danny Maciocia n’ont pas traîné. Vraiment pas à part ça.

«Mon agent a parlé à Danny, il m’est revenu avec son offre et c’était réglé. Ça a été l’affaire de… 15 minutes!»

Ceci dit, Normand est heureux de voir que les Alouettes font des efforts pour garder le noyau de l’équipe intact.

«On le sait, l’équipe a énormément progressé en 2019. Et on sait qu’on peut aller plus loin encore la saison prochaine. La direction veut gagner autant que nous et ça, c’est l’fun.»

À l'aise dans son rôle

Christophe Normand est centre-arrière, mais il a surtout évolué sur les unités spéciales à sa première saison avec les Alouettes.

«J’ai été partant avec les Blue Bombers de Winnipeg à l’époque et je suis à l’aise avec mon rôle actuel avec les Alouettes. Je préfère gagner la Coupe Grey ici dans mon rôle actuel qu’être partant ailleurs avec une équipe perdante.»

Même s’il n’y a rien de garanti, Normand est confiant qu’il y aura du football de la Ligue canadienne l’été prochain.

«Avec l’arrivée du vaccin, il y a du concret. On ne célébrera pas trop vite, mais on peut vraiment espérer revenir à une certaine normalité avant longtemps.»