Charles Beaudoin a davantage de responsabilités avec les Cataractes cette saison.

Charles Beaudoin poursuit sa progression avec les Cataractes

À sa première campagne dans la LHJMQ, Charles Beaudoin a amassé 18 points, dont neuf buts, en 57 matchs. Après 17 rencontres cette saison, il compte déjà plus de la moitié du nombre de filets qu’il a inscrit en 2018-2019.

«Je poursuis ma progression, explique le Bromontois, choix de première ronde des Cataractes en juin 2018, qui montre cinq buts et six points jusqu’ici. La saison dernière, il y avait beaucoup d’adaptation, beaucoup de nouvelles choses à apprendre. Le contexte est un peu différent.»

Beaudoin a maintenant sa place régulière dans le top 9 des attaquants des Cataractes et il joue sur la deuxième vague de l’avantage numérique. Tranquillement, il gagne la confiance de l’entraîneur Daniel Renaud.

«J’ai plus de glace, j’ai plus de responsabilités, souligne l’attaquant de 17 ans. C’est l’fun et c’est motivant, c’est clair.»

Beaudoin est débarqué au camp d’entraînement des Cataractes après avoir pris une dizaine de livres au cours de l’été. Il en avait besoin, dit celui qui fait 6’ et 190 livres.

«Je suis plus difficile à déplacer. C’est juste 10 livres, dans le fond, mais ça fait une différence. Moi, en tout cas, je vois une différence.»

Mais il ne s’est pas fixé d’objectifs en prévision de sa deuxième saison dans le circuit Courteau.

«Tout ce que je veux, c’est poursuivre mon développement et aider les Cataractes à gagner des matchs. L’équipe était en reconstruction la saison dernière et là, nous jouons presque pour ,500 (8-9), même si nous venons de perdre nos deux dernières rencontres. On est plus vieux, on a plus d’expérience et on croit en nos possibilités.»

Et Beaudoin est toujours heureux à Shawinigan, une grande ville de hockey.

«Les gens d’ici sont derrière nous en tout temps, dans la victoire comme dans la défaite. Jouer à Shawinigan, c’est un privilège.»

Repêchage

Charles Beaudoin sera éligible au prochain repêchage de la Ligue nationale. Clairement, c’est une saison importante pour l’ancien des Cantonniers de Magog.

«C’est important, c’est certain, et j’y pense à l’occasion, avoue-t-il. Mais honnêtement, je me concentre d’abord et avant tout sur mon jeu et je ne me préoccupe pas trop du repêchage et du reste. L’important, c’est de progresser…»

Beaudoin affirme qu’il travaille fort. Et au hockey comme ailleurs, c’est la base de tout.

«Quand tu travailles fort, les bonnes choses finissent toujours par arriver. Parfois, il faut être plus patient, mais tu finis toujours par être récompensé.»