Gabriel Nicol est passé chez les pros en terminant quatrième aux Championnats­ mondiaux.

Championnats mondiaux de la UNAA: Gabriel Nicol devient un ninja professionnel

Une délégation québécoise s’est fait remarquer aux Championnats mondiaux de la UNAA, une ligue de Ninja Warrior aux États-Unis, où des ninjas venant de partout dans le monde s’affrontaient le week-end dernier. Gabriel Nicol, de Roxton Pond, est même passé chez les pros grâce à ses performances.

Plusieurs adeptes de ce sport en émergence au Québec, qui consiste à franchir une série d’obstacles qui demandent équilibre, force et puissance avant de grimper un mur incliné, se sont rendus au Minnesota pour participer à cette compétition.

« C’était vraiment une fin de semaine mouvementée, remplie de stress encore une fois, mais vraiment le fun », commente Gabriel Nicol, qui avait déjà fait sa marque dans cette discipline au Québec. Les athlètes avaient un maximum de trois minutes trente secondes pour passer les obstacles et amasser des points.

Les dix meilleurs par catégorie étaient qualifiés pour les finales. « J’avais confiance que j’allais être fier de ma performance, mais pas nécessairement que j’allais être dans les premières places. C’est une compétition avec des personnes vraiment fortes de partout dans le monde. »

En qualifications, il se mesurait à 78 hommes âgés de 16 à 39 ans. En finale, il a terminé 4e, ratant le podium de peu, mais finir dans le top 5 lui a permis d’obtenir son billet pour faire le saut chez les pros dès l’an prochain.

Le Roxtonais Gabriel Nicol avait plusieurs nouveaux obstacles à franchir pour se démarquer lors de cette compétition de Ninja Warrior disputée au Minnesota.

« Tous les obstacles étaient nouveaux, souligne-t-il. Il fallait vraiment s’adapter au niveau de la distance, de l’obstacle, de l’amortissement de choc, etc.. Je me débrouille relativement bien au niveau de l’adaptation. »

Catherine Malette, de Boisbriand, est elle aussi devenue pro en prenant la deuxième place chez les femmes âgées de 16 à 39 ans, tandis que le Sherbrookois Jason Francoeur a lui aussi accédé à la finale et s’est classé en septième position.

« Contre les meilleurs au monde »

« La catégorie pro est prestigieuse, car c’est celle qui accueille aussi les pros de l’émission American Ninja Warrior, écrit dans un communiqué Patrick St-Laurent, propriétaire du parc évolutif Motion, à Granby. D’ailleurs, plus de 12 athlètes de l’émission ont participé à la compétition, et c’est avec eux que nos athlètes participeront l’an prochain. »

« Je vais être contre les meilleurs au monde ! réagit le jeune homme de 17 ans qui rêve de devenir cascadeur professionnel. C’est vraiment excitant ! Ce sont de nouvelles perspectives pour moi au niveau de ce sport-là. »

Il a par ailleurs été surpris par la proximité et l’entraide entre les athlètes. « La plupart des gens sont humbles, c’est beau à voir. Jake Murray, qui a fait American Ninja Warrior, est venu me féliciter après ma performance. »

D’autres compétitions s’ajoutent à son agenda pour la prochaine année et il compte poursuivre son entraînement avec autant d’intensité que dans les derniers mois en vue de ce nouveau défi.