Fernando Fernandez-Beltran sera de retour au monticule mercredi soir prochain alors que les Expos de Sherbrooke seront de nouveau les visiteurs au stade Léo-Asselin.

Castors d'Acton Vale: un pas en avant, deux en arrière...

Les Castors d’Acton Vale ont bien amorcé le long week-end de la Fête du Canada en l’emportant 6-0 contre les Expos de Sherbrooke vendredi dernier. Ce fut cependant plus difficile sur la route dimanche alors que le club valois a subi deux revers en autant de rencontres.

La troupe de Martin Bérubé semblait d’abord en bonne posture pour l’emporter contre le Cactus de Victoriaville avec une avance de 6-3 en début de 6e manche, mais ceux-ci sont finalement revenus de l’arrière à leurs deux dernières présences au bâton pour gagner 8-6.

Puis, en soirée, les Castors se sont butés à un lanceur en grande forme en Michel Simard qui a permis aux Blue Sox de Thetford Mines de signer une victoire de 7-4 devant leurs partisans.

« Ça a très bien été contre Sherbrooke vendredi. Fernando a encore été dominant du début à la fin, mais dimanche, on avait un faux programme double qu’on appelle (deux matchs sur la route contre deux adversaires différents) et ça a été éprouvant », a admis l’entraîneur des Castors.

« Ce sont des longues journées. On part à 9 h le matin et on revient à 11 h 30-minuit le soir. Souvent pour ces voyages-là, on n’a pas toujours les effectifs qu’on aimerait avoir et ce fut encore le cas dimanche alors qu’on avait un alignement réduit », a ajouté M. Bérubé.

Ce dernier refuse toutefois de parler d’une contre-performance surtout que sa troupe a été en avance pour l’ensemble du match contre le Cactus.

« On menait tout au long du match, mais Rylan Sandoval nous a fait très mal avec ses deux coups de circuit en fin de rencontre. On méritait un meilleur sort car on a vraiment bien joué », a-t-il assuré précisant que le match s’est terminé avec neuf coups sûrs de chaque côté.

Cette défaite crève-coeur n’a pas aidé à motiver les troupes en vue du second duel à plusieurs kilomètres de là à Thetford d’autant plus que Bérubé avait seulement trois lanceurs à sa disposition.

« On s’est retrouvé face à Michel Simard qui était au monticule pour les Blue Sox. Il a toujours connu du succès contre nous et ça a encore été le cas cette fois. Il a de nouveau montré pourquoi il fait partie des meilleurs lanceurs. On a frappé un circuit et marqué quatre points contre lui, mais on a manqué de profondeur au niveau des lanceurs, et ça nous a rattrapé », a noté le gérant des Castors.

Au 8e rang du classement

Le manque d’équilibre entre l’attaque et la défense est d’ailleurs l’un des gros problèmes des Castors cette saison dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ).

Si Acton Vale possède clairement la meilleure offensive du circuit avec 90 points produits, elle affiche aussi l’une des pires défenses de la LBMQ avec 89 points accordés depuis le début de la campagne.

« On fait beaucoup de points, mais on en donne beaucoup aussi contrairement à d’autres années », a résumé M. Bérubé.

La formation valoise siège présentement au 8e rang du classement général en vertu d’un dossier de 8 victoires et 7 revers. Elle n’aurait toutefois besoin que d’une courte séquence victorieuse pour rapidement se hisser parmi les meneurs.

« On a commencé la saison en force, mais on a eu une mauvaise séquence depuis la bagarre générale à St-Jean. On dirait qu’on a perdu un peu notre momentum depuis cet incident-là. Il a notamment fallu s’ajuster avec les suspensions, mais notre objectif reste de jouer pour ,500 cette saison. À date, c’est respecté, mais je m’attends à mieux encore », a admis le coach des Castors.

Acton Vale aura une belle occasion de faire un pas dans cette direction dès mercredi soir alors que Fernando Fernandez-Beltran sera de retour sur la butte pour une autre visite des Expos de Sherbrooke au stade Léo-Asselin.

Mais la vraie bonne nouvelle, c’est que l’as artilleur des Castors a finalement décidé de quitter la Ligue de l’Ontario pour demeurer à Acton Vale pour le reste de la saison.

« Comme on dit The name of the game is pitching surtout dans une grosse ligue de frappeurs comme la nôtre. Fernando va pouvoir avoir un départ à toutes les semaines, au lieu d’un à chaque deux semaines, c’est vraiment un gros plus pour l’équipe », se réjouit Bérubé.