Carolyne Guay sera des Championnats mondiaux de triathlon hors route Xterra, à Hawaï, en octobre.

Carolyne Guay aux Championnats mondiaux de triathlon hors route Xterra

Carolyne Guay n’a fait que trois triathlons dans sa carrière sportive, mais la physiothérapeute s’illustre tellement bien qu’elle s’est qualifiée pour les Championnats mondiaux de triathlon hors route Xterra, qui se tiendra en octobre à Hawaï.

Cycliste de montagne, elle a tenté le coup au Xterra de Bromont, en juin, une compétition combinant la nage dans le lac Bromont, le vélo de montagne et la course en sentier. Elle a été la première femme à franchir la ligne d’arrivée.

Sachant que les meilleurs de deux des trois compétitions Xterra québécoises se qualifiaient pour les mondiaux, elle s’est dirigée dans la région de Québec, en juillet. Cette fois-ci, elle a pris la deuxième place chez les femmes, toutes catégories d’âge confondues.

Toutefois, la décision de prendre l’avion vers les îles paradisiaques d’Hawaï ne s’est pas prise du jour au lendemain. Le choix n’a pas été facile. « J’avais deux semaines pour me décider. C’est sûr que c’est beaucoup d’argent, confie l’athlète. Juste l’inscription, c’est pas loin de 1000 $ canadiens. Mais je me dis que ça ne passera pas souvent comme expérience dans une vie. »

En plus de l’inscription, il y a les frais d’hébergement et de location de voitures. Elle a choisi de combiner les deux en louant une minifourgonnette pour y dormir. Il y a aussi les frais d’avion pour son conjoint et elle. Son conjoint est son mécano et son assistant. Non seulement le billet d’avion coûte plus de 500 $, mais elle devra payer une somme aussi importante pour le transport de son vélo.

Une cliente et amie de la physiothérapeute a décidé de lancer une campagne de financement sur Facebook pour amasser 5000 $ afin d’aider Carolyne Guay à représenter le Québec sans souci financier.

Carolyne Guay

« Je suis surprise à quel point les gens sont généreux ! », commente-t-elle. En huit jours, près de 3000 $ avaient été amassés.

Des défis

En plus d’avoir des frais importants à débourser, Carolyne Guay est en train d’ouvrir sa propre clinique de physiothérapie, à Sutton.

« C’est une année de défis. C’est excitant tout ça ! Le fait que je sois entrepreneure (...) me laisse du temps pour mon entraînement. »

En ce moment, elle consacre environ 15 h par semaine à son entraînement. Elle fait du vélo six fois par semaine et pratique la nage et la course deux à trois fois par semaine respectivement. À travers ces semaines d’entraînement, elle participe à des compétitions de vélo de montagne.

Les Mondiaux du Xterra représentent toutefois un défi de taille. « C’est quand même une compétition de niveau mondial. C’est excitant, mais c’est aussi stressant, confie-t-elle. C’est de l’inconnu, j’ai juste fait trois triathlons dans ma vie ! J’ai des amis et des connaissances qui ont déjà fait des triathlons à Hawaï et qui peuvent me donner des conseils. Par exemple, on nage dans l’océan, dans des vagues de surf... »

Les conditions de nage seront bien différentes des lacs québécois, c’est pourquoi elle se rendra sur place huit jours à l’avance pour apprivoiser les vagues.

Quant aux sentiers, ils sont similaires à ceux du Québec, à l’exception qu’ils sont moins techniques qu’à Bromont et que les parcours sont un peu plus longs.