Clairement, Matt Sheppard misait une voiture très rapide.

Carambolage monstre... et victoire de Matt Sheppard

Matt Sheppard est finalement sorti vainqueur de l’épreuve de 100 tours des gros blocs de la série Super DIRTcar mardi soir à l’Autodrome Granby, épreuve ponctuée d’un carambolage monstre impliquant une douzaine de voitures.

L’incident est survenu au 29e tour. Larry Wight, qui a triomphé à Granby en 2017, était en tête lorsque, à la suite d’une relance, il a ralenti pour signifier un faux départ causé par Yan Bussière, alors deuxième. Sachant que personne n’a levé le pied derrière Wight, vous pouvez facilement imaginez la suite…

C’est ainsi que la soirée de travail des Jimmy Phelps, François et Steve Bernier de même que Paul Saint-Sauveur et Dominic Dufault, pour ne nommer que ceux-là, a pris fin avec ce carambolage. Miraculeusement, personne n'a été blessé.

Le carambolage est survenu vers 22h15, 45 minutes avant le couvre-feu imposé par la Ville de Granby. La course a repris à 10 minutes du couvre-feu.

«Du jamais vu comme carambolage!», disait les vieux de la veille. «Le plus gros que j’ai vu ici!», a ajouté le promoteur Dominic Lussier qui, avec plus de 4000 spectateurs dans les gradins, ne pouvait faire autrement que d’aller de l’avant malgré l’heure tardive.

À l’arrivée, Sheppard, parti huitième, a devancé Peter Britten et Erick Rudolph, qui avait triomphé à l’Autodrome Drummond la veille. Mat Williamson et Billy Decker ont complété le top 5.

Stewart Friesen, qui l’avait emporté l’an dernier à Granby, a fini septième, tout juste derrière Brett Hearn, toujours un favori de la foule.

Le meilleur Québécois a été Jean-François Corriveau. Il a terminé neuvième.

«Ça n’a pas été facile, a expliqué Sheppard, qui a quitté Granby plus riche de 7500 $ en devises américaines. La voiture a mis un certain temps à prendre son momentum mais une fois à son mieux, elle était très rapide. Avec un peu de chance, nous aurons pu gagner deux fois au Québec (il a pris la septième place à Drummondville), mais je vais tout de même retourner à la maison avec le sourire.»  

Sheppard, de Waterloo dans l’État de New York, en était à sa cinquième victoire à Granby en gros bloc. Il en était aussi à sa quatrième victoire en huit départs cette saison au sein de la série Super DIRTcar.

«J’avais une bonne voiture, assez pour avoir le dessus sur Rudolph, mais pas sur Sheppard, a avoué pour sa part Britten. Tout de même, on ne peut être déçu d’une deuxième position.»

Après avoir ramené une brillante quatrième place à l’Autodrome Drummond la veille, ce qui constituait la meilleure performance québécoise, Steve Bernard a fait impasse sur l’épreuve présentée chez lui, à Granby. De gros problèmes avec son moteur à gros bloc, paraît-il…

Les dirigeants de l’Autodrome avaient le paquet afin de souligner la présence des vedettes de la série Super DIRTcar en ville. C’est ainsi que les 26 pilotes participants à la finale ont été présentés sous les projecteurs en descendant la grande estrade. Un show à la NASCAR, finalement. Et le public a apprécié.    

Roy soulagé

Même si on n’en avait que pour les gros blocs, mardi soir, les promoteurs de l’Autodrome avaient tout de même fait une petite place à la classe sportsman. Et c’est le jeune Jérémy Roy qui a remporté la finale de 30 tours.

Roy, de Napierville, a eu le meilleur sur Moïse Pagé et Evan Racine. Il s’agissait de sa première victoire de la saison.

«C’était notre soir… enfin!, a lancé Roy. Je me sens soulagé!»

Félix Murray a du travail devant lui avant le programme de vendredi, lui qui a a endommagé sérieusement sa voiture dans un accrochage survenu au 11e tour.