Victor Mete

Pacioretty et Mete seront absents pour de longues périodes

MONTRÉAL — Max Pacioretty a peut-être joué son dernier match avec le Canadien de Montréal cette saison. Et ce scénario semble encore plus probable dans le cas de Victor Mete.

Le capitaine du Tricolore sera absent pour une période de quatre à six semaines en raison d’une blessure au genou survenue vendredi contre les Islanders de New York. Selon cet échéancier, Pacioretty pourrait revenir avec l’équipe au début d’avril, alors qu’il ne resterait, au plus, que trois ou quatre matchs au calendrier régulier.

Quant au jeune défenseur, il a subi une fracture à un doigt de la main gauche, également vendredi, et sa période de guérison est évaluée à six semaines. Or, le calendrier régulier se termine le 7 avril à Toronto et il faudrait que la formation montréalaise se qualifie pour les séries éliminatoires, un scénario peu probable, pour que Mete joue d’autres matchs.

La direction du Canadien a fait part de ces nouvelles par le biais de son compte Twitter lundi, alors que l’équipe participait à une séance d’entraînement à l’Université de Boston. Absent pour vaquer à des obligations personnelles, l’entraîneur-chef Claude Julien n’a pas dirigé l’entraînement et n’a pas rencontré les journalistes.

Pacioretty avait quitté la rencontre de vendredi en troisième période, et il n’a pas joué samedi face aux Bruins à Boston. C’était la première fois qu’il ratait un match en raison d’une blessure depuis la fin de 2014-2015. Mete avait quitté dès le premier vingt.

Alors que Mete a laissé une favorable impression compte tenu du fait qu’il n’est âgé que de 19 ans et qu’il en était à ses premières armes dans la LNH, Pacioretty a possiblement connu la saison la plus difficile de sa carrière.

Après quatre campagnes consécutives d’au moins 30 buts, l’Américain du Connecticut a été limité à 17 buts et 37 points en 64 parties, avec un ratio défensif de moins-16, le pire de sa carrière. En guise de comparaison, Pacioretty avait récolté 15 buts et 24 mentions d’aide en 44 rencontres en 2012-2013, une saison limitée à 48 matchs en raison d’un lock-out.

Pacioretty n’a connu que très peu de moments de succès cette saison. Son nom a d’ailleurs été associé à des rumeurs d’échange au cours des semaines précédant la date limite des transactions, une situation qui a semblé l’irriter.

Quant à Mete, il a inscrit sept mentions d’assistance en 49 matchs et affiché un respectable ratio défensif de plus-5.

Pendant la période des Fêtes, il a contribué au triomphe du Canada lors du Championnat mondial junior à Buffalo.

Niemi récompensé

Par ailleurs, un gardien de but du Canadien de Montréal a remporté une tranche mensuelle de la coupe Molson pour la première fois de la saison, et ce n’est pas Carey Price. L’honneur est plutôt allé à Antti Niemi.

En six matchs en février, Niemi a affiché un dossier de 3-1-1 et une moyenne de buts alloués de 2,31. Il a repoussé 163 des 175 tirs qu’il a reçus pour un taux d’efficacité de ,931.

Les performances du vétéran finlandais lui ont valu d’être nommé deux fois la première étoile et deux fois la deuxième au cours de cette période.

Niemi a devancé Brendan Gallagher, Charles Hudon et Artturi Lehkonen.

Samedi, dans une défaite de 2-1 en prolongation aux mains des Bruins, il a été soumis à un bombardement de 50 tirs.

Niemi s’est par contre absenté de l’entraînement du Canadien lundi afin de se soumettre à une journée de traitements. Le défenseur David Schlemko était absent pour la même raison.

Le Canadien dispute son prochain match mardi à Newark, face aux Devils du New Jersey.