Carey Price souffrant d’une contusion à la main gauche, Charlie Lindgren a pris sa place devant le filet, lundi.

Leafs 3/Canadien 0: plus fort sur papier, mais...

Carey Price devait affronter les Maple Leafs de Toronto lundi soir, mais une contusion à la main gauche a forcé l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, à réviser ses plans.

La formation montréalaise a finalement disputé son pire match du calendrier préparatoire, s’inclinant 3-0.

Charlie Lindgren a affronté les tirs des Maple Leafs à la place de Price et il a réalisé 22 arrêts devant la cage du Tricolore.

«J’ai averti Lindgren avant qu’il embarque sur la patinoire (lundi matin) qu’il y avait de grosses possibilités qu’il joue ce soir, a raconté Julien en expliquant la situation entourant l’état de santé de Price. Nous avons attendu les résultats de la part du médecin. C’est une question de quelques jours.»

Les Maple Leafs s’étaient présentés au Centre Bell avec un club que plusieurs qualifiaient digne de la Ligue américaine, mais la formation torontoise s’est imposée grâce à sa fougue, infligeant un premier revers au Tricolore en cinq sorties préparatoires.

Peu de joueurs se sont démarqués dans le camp du Canadien face aux Leafs. Max Domi a été le plus dynamique chez les vétérans attaquants. Jesperi Kotkaniemi y est aussi allé de quelques belles séquences. Nate Thompson a été efficace dans son rôle.

«C’est difficile de faire une évaluation de l’équipe au complet. Nous n’avons pas connu un gros match, a reconnu Julien. Nous n’avons pas assez bien patiné. Le repli défensif n’était pas bon. La transition n’est pas bonne non plus si vous ne revenez en repli rapidement.

«Une belle petite leçon»

«Il y avait 20 joueurs affamés de l’autre côté qui ont travaillé fort tout le match, qui nous ont donné des problèmes. S’il y a des gars qui ont cru que ce serait un match facile, c’est une belle petite leçon pour tout le monde.»

En défensive, Cale Fleury semble toujours avoir une longueur d’avance sur Josh Brook. Le vétéran Karl Alzner participait à un premier match préparatoire après avoir soigné une blessure à l’aine.

Brook et les attaquants Jake Evans, Alex Belzile et Riley Barber ont été cédés au Rocket de Laval après la rencontre.

Du côté des Maple Leafs, Yegor Korshkov a réussi un doublé, tandis que Darren Archibald a aussi touché la cible. Nic Petan a amassé deux aides et Michael Hutchinson a effectué 38 arrêts.

Korshkov a ouvert le pointage après 65 secondes de jeu en deuxième période, lors d’un avantage numérique. Petan l’a repéré alors qu’il était fin seul devant le filet.

Archibald a ensuite creusé l’écart à 5:56 du deuxième tiers. Le tir initial de Petan, qui semblait plutôt être une passe vers le devant du filet, a été stoppé par Lindgren. Cependant, Archibald a poussé le retour dans l’objectif.

But contesté

Julien a contesté le but croyant qu’Adam Brooks avait nui au travail de Lindgren, mais les arbitres n’ont rien vu de concluant à la reprise et le but a été accordé.

Korshkov a porté le coup de grâce à 8:04 du dernier tiers. Le défenseur du Canadien Brett Kulak a récupéré un dégagement en repli, mais Korshkov lui a habilement volé le disque avant de déjouer Lindgren d’un tir vif du côté du bouclier.

Le Canadien disputera son avant-dernier match préparatoire mercredi, quand il rendra visite aux Maple Leafs.

+

ÉCHOS DE VESTIAIRE

Charlie Lindgren a indiqué que les joueurs du Canadien s’attendaient à voir les Maple Leafs connaître un bon match.

«Il faut leur donner crédit et nous en parlions dans le vestiaire avant la partie. Même si (les Maple Leafs) n’avaient pas beaucoup de joueurs d’expérience en uniforme, nous savions qu’ils allaient travailler fort.»

Nate Thompson espère que ses coéquipiers retiendront la leçon donnée par les Maple Leafs.

«Ce n’est certainement pas la première fois que je vois ça et c’est toujours une bonne leçon. Vous ne pouvez pas simplement allumer l’interrupteur, vous devez être prêts pour chaque match, qu’il soit préparatoire ou régulier. L’autre équipe va travailler fort.»

Tomas Tatar ne voulait pas que les partisans s’inquiètent trop de cette contre-performance.

«Nous allons tourner la page. Il nous reste maintenant deux matchs pour travailler sur notre système de jeu et trouver nos repères en avantage numérique.»