Le défenseur Marco Scandella participait à l’échauffement des Sabres de Buffalo quand il a appris que l’équipe venait de l’échanger au Canadien de Montréal.

Le Montréalais Marco Scandella au septième ciel

BROSSARD — Quand Marco Scandella s’est réveillé vendredi matin, il avait peine à croire qu’il était dans son condo à Montréal et qu’il s’apprêtait à enfiler l’uniforme du Canadien pour une première fois.

Scandella, qui a grandi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, a été échangé au Canadien par les Sabres de Buffalo jeudi, en retour d’un choix de quatrième tour en 2020.

Il a participé à un premier entraînement avec sa nouvelle équipe vendredi au Complexe sportif Bell, à Brossard, et affichait un large sourire à son retour dans le vestiaire.

«C’était un rêve d’enfance de jouer pour le Canadien quand je jouais au parc Oxford [aujourd’hui le parc Georges-Saint-Pierre] dans “NDG”, a dit Scandella, qui admirait Saku Koivu. C’est une fierté de porter le “CH”. Ce n’est pas facile d’expliquer les émotions des dernières 24 heures avec des mots.

«Ma grand-mère est devenue une grande partisane du Canadien quand elle a émigré de l’Italie pour venir ici. Je pense que c’est elle qui est la plus contente de me voir arriver avec le Canadien», a-t-il confié.

Scandella participait à l’échauffement des Sabres et s’apprêtait à affronter les Oilers d’Edmonton jeudi soir quand il a été informé qu’il venait d’être échangé au Canadien.

«Je suis retourné chez moi et j’ai fait mes valises, puis j’ai pris la route, a raconté Scandella, qui est âgé de 29 ans. Je suis arrivé tôt ce matin, mais j’étais tellement excité que je n’ai presque pas dormi.»

Choix de deuxième tour du Wild du Minnesota en 2008, 55e au total, Scandella a accumulé 41 buts et 92 aides en 549 rencontres dans la LNH avec le Wild et les Sabres.

Il a indiqué qu’il passait toujours ses étés à Montréal et qu’il patinait parfois avec les joueurs du Canadien pendant la saison morte.

Vendredi, il s’est retrouvé à la gauche de Cale Fleury.

«Je veux m’amuser»

«Il est un bon jeune défenseur et je crois que nous avons bien travaillé ensemble, a noté Scandella. Nous allons devoir développer une certaine cohésion. Il est un défenseur costaud qui travaille fort. Ça devrait être amusant.»

Le plaisir semble d’ailleurs important pour Scandella. Il a souvent répété qu’il voulait amener de l’énergie positive au sein du Canadien et a insisté sur le privilège que les joueurs ont de gagner leur vie en jouant au hockey.

«Il [Le Canadien] est une équipe rapide, jeune et talentueuse. Je veux bien faire défensivement et m’amuser, a-t-il dit. Le hockey, c’est un jeu. Il faut avoir du plaisir.»

Scandella en aura du plaisir samedi, quand il disputera un premier match avec le Canadien, face aux Penguins de Pittsburgh. Il a noté avoir déjà reçu de nombreuses demandes pour des billets de la part de ses parents et amis.

Il n’aura toutefois pas besoin de faire une demande pour son oncle, l’ex-hockeyeur Sergio Momesso, qui travaille maintenant pour la radio de TSN, à Montréal.

Momesso a été une inspiration pour Scandella, ainsi que pour son frère, Giulio, qui a joué pendant plusieurs années en Europe. 

«Quand votre oncle a joué dans la LNH, ça aide à croire que c’est possible pour vous aussi, a dit Scandella. La passion, c’est une chose, mais pour y arriver, il faut croire que vous pouvez le faire.»

Et comme Momesso, Scandella espérait un jour avoir la chance de jouer pour le Canadien.

«Nous en avions parlé beaucoup cet été, car c’était peut-être une possibilité, a mentionné Scandella, qui savait que les Sabres tentaient de se départir d’un défenseur. Je prenais ça un jour à la fois.»

La journée est finalement arrivée jeudi. Et Scandella tentera maintenant d’impressionner suffisamment la direction pour prolonger son séjour avec le Canadien.

Le Québécois écoule la dernière année d’un contrat de cinq ans, d’une valeur annuelle moyenne de 4 millions $US. Il pourrait donc devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a indiqué que la balle était dans le camp de Scandella.

«Tout va être basé sur ses performances», a-t-il dit.