Shea Weber, qui n'a pas joué depuis 16 décembre dernier, ne reviendra pas au jeu cette saison, lui qui sera opéré pour une déchirure à un tendon du pied gauche.

La saison de Shea Weber terminée

MONTRÉAL - Jusqu’à la dernière minute, tous les intervenants dans le dossier ont souhaité que Shea Weber puisse éviter le bistouri et revienne au jeu avant la fin du calendrier régulier. Ils ont tous dû se résigner à adopter le plan B.

Absent depuis le 16 décembre, le vétéran défenseur du Canadien de Montréal ne jouera plus cette saison et devra subir une intervention chirurgicale afin de réparer une déchirure à un tendon du pied gauche.

Le Tricolore a fait part de la nouvelle en début d’après-midi, dans un communiqué de presse.

Dans ce communiqué, le docteur Paul Martineau, le chirurgien orthopédique de l’équipe, a expliqué que la décision d’aller de l’avant avec l’opération faisait suite à une rencontre avec un spécialiste de Green Bay, au Wisconsin, le docteur Robert Anderson, le tout avec l’assentiment de Weber.

La rencontre a eu lieu mercredi.

Le communiqué du Canadien ajoute que le groupe médical de l’équipe supervisera le protocole de remise en forme pour s’assurer d’une guérison complète afin que Weber soit au sommet de sa condition pour le début du camp d’entraînement la saison prochaine.

«La période de rétablissement sera déterminée au terme de l’intervention, qui sera effectuée par le docteur Anderson», a fait savoir le docteur Martineau.

La date de l’intervention n’a pas été précisée.

«Nos médecins ont tout fait pour essayer de le ramener. Il y avait des possibilités, mais ça n’a pas fonctionné et la deuxième option, c’est celle qu’on prend présentement avec l’appui de Shea qui a décidé que c’est ce qu’il voulait faire», a déclaré Claude Julien lors d’une mêlée de presse devant le vestiaire du Canadien, peu après 17h.

Blessé dès le premier match?

Selon de nombreuses informations qui ont circulé au cours des dernières semaines, Weber se serait blessé dès le premier match de la saison à Buffalo, alors qu’il aurait été atteint par un tir d’un adversaire.

Interrogé à ce sujet, Julien n’a rien confirmé.

«Je ne connais pas tous les détails. Quelque chose est arrivé en début de saison, mais je ne sais pas si c’est exactement ça qui a causé le reste parce qu’il a quand même joué bon nombre de matchs. Mais ça empirait. On soupçonne que c’est probablement ça, mais de là à dire qu’on a la preuve, je ne suis pas certain.»

Weber a participé à 19 des 20 matchs suivants, s’absentant lors de la visite du Wild du Minnesota le 9 novembre pour une raison différente, selon la direction du Tricolore.

Le vétéran défenseur a raté six parties consécutives entre les 21 et 30 novembre et est revenu au jeu le 2 décembre face aux Red Wings de Detroit au Centre Bell. Il a participé à cinq autres rencontres, mais n’a pas joué depuis le match en plein air du 16 décembre à Ottawa, et a raté les 26 dernières parties de son équipe.

Toutes ces absences, selon le Canadien, sont liées à cette blessure au pied gauche.

Selon l’entraîneur-chef, le Canadien n’a nullement erré en permettant à Weber de jouer même s’il était blessé.

«Ç’a été géré de la façon que la situation aurait dû être gérée. L’objectif, c’était d’essayer de le ramener sans qu’il ait besoin d’une chirurgie et ça n’a pas fonctionné. La deuxième option, c’est celle-là. C’est un bon moment pour le faire pour qu’il soit à 100 pour cent avant le prochain camp d’entraînement», a affirmé Julien.

À sa deuxième saison avec le Canadien, après la désormais célèbre transaction qui a envoyé P.K. Subban aux Predators de Nashville le 29 juin 2016, Weber a inscrit six buts et dix mentions d’aide en 26 parties cette saison. Son ratio défensif est de - 8.

Le Canadien, qui ne s’est pas entraîné jeudi matin en prévision de son match contre les Rangers de New York, avait procédé au rappel du défenseur Noah Juulsen du Rocket de Laval, mercredi.