L'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, s'attend à une série difficile face aux Flyers.
L'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, s'attend à une série difficile face aux Flyers.

Julien est prêt à toute éventualité lors du premier match

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Le Canadien de Montréal commencera ce soir sa série de l'Association de l'Est face aux Flyers de Philadelphie et l'entraîneur-chef Claude Julien est prêt à toute éventualité si jamais le match devait être reporté en raison du retard dans l'horaire du jour.

Mardi, la rencontre prévue entre les Bruins de Boston et les Hurricanes de la Caroline a été remise au lendemain matin puisque le duel entre le Lightning de Tampa Bay et les Blue Jackets de Columbus s'est terminé à mi-chemin de la cinquième période supplémentaire.

Le match entre les Bruins et les Hurricanes a donc finalement commencé à 11 h, mercredi. Les Islanders de New York et les Capitals de Washington ont rendez-vous à compter de 15 h. Le duel entre le Canadien et les Flyers est prévu pour 20 h. «Depuis que nous sommes ici [à Toronto], nous devons nous ajuster à toutes sortes de choses, a rappelé Julien mercredi. Il n'y a rien qui garantit que nous allons jouer ce soir parce qu'il y a deux autres matchs. Si les deux vont en prolongation, il est possible que nous ne jouions pas. Nous allons nous ajuster en conséquence. La clé, c'est que si vous êtes bien préparés, que le match soit ce soir ou demain matin, ça ne changera pas grand-chose.»

Julien s'attend à une série difficile face aux Flyers. Il répète depuis quelques jours que les Flyers constituent l'équipe qui l'impressionne le plus depuis le début de la relance.

Les Flyers ont gagné leurs trois rencontres de classement, remportant la première tête de série dans l'Est. De son côté, le Canadien a éliminé les Penguins de Pittsburgh en quatre parties en série de qualification.

«Nous sommes confiants depuis le début, a insisté Julien. Nous pensions être capables de patiner avec les Penguins. Nous les respections, sans avoir peur de perdre. C'est la même chose avec les Flyers.

«Ce sera un autre gros défi pour nous.»

Du côté des Flyers, l'entraîneur-chef Alain Vigneault a rappelé que le Canadien n'était pas à prendre à la légère même si son équipe peut sembler avoir l'avantage sur papier.

«Les Penguins avaient [Sidney] Crosby et [Evgeni] Malkin et n'ont pas été en mesure d'établir un avantage, a-t-il noté. L'expérience, les gardiens, la défensive, la ligne de centres […] en bout de ligne, les joueurs doivent se présenter sur la patinoire et jouer.»

«Ce sera une vraie bataille. Le hockey des séries, c'est du hockey dur, serré et compétitif.»

Vigneault n'a pas confirmé si l'attaquant Jakub Voracek et le défenseur Shayne Gostisbehere seront en uniforme. Gostisbehere a participé seulement au dernier match de la ronde de classement et Vigneault lui a préféré Robert Hagg lors des deux premières rencontres. Voracek a raté la troisième partie en raison d'un problème dont la nature n'a pas été dévoilée.

Le deuxième match de la série au meilleur de sept rencontres aura lieu vendredi, à 15 h.