Malgré sa production de 50 points en 68 parties cette saison, Jonathan Drouin a été blanchi à 36 reprises depuis le début de la campagne.

Jonathan Drouin à la recherche de constance... et d'un professeur de finnois!

BROSSARD — Muté au sein du troisième trio à la gauche de Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia au cours du récent voyage en Californie, Jonathan Drouin admet que l'adaptation est un peu différente avec ses nouveaux compagnons de trio.

Après tout, Kotkaniemi et Armia ont l'habitude de communiquer dans leur langue maternelle, le finnois.

Drouin espère néanmoins qu'ils l'aideront à retrouver sa touche, alors qu'il a été blanchi de la feuille de pointage 12 fois à ses 13 dernières sorties.

«Je ne contrôle pas les points. Je fais les mêmes jeux que j'ai faits tout au long de la saison, a mentionné Drouin, lundi. Il y a des moments pendant la saison où la rondelle ne rentre pas dans le filet. C'est certain que je ne suis pas content des chances de marquer que j'ai, mais je ne peux pas contrôler ça. Je peux seulement contrôler mon effort, continuer à travailler.

«À ce moment-ci de la saison, peu importe avec qui tu joues, tu joues au hockey, a ajouté Drouin. Que ce soit avec "KK" [Kotkaniemi], Max [Domi] ou Phil [Danault], ça ne me dérange pas. Je donne le même effort. Je joue le hockey que je peux apporter.»

Kotkaniemi et Armia ont connu de bons moments ensemble depuis la pause du match des étoiles. Excellent pour protéger la rondelle, Armia a souvent mis la table pour son jeune coéquipier. De son côté, Drouin espère trouver son rôle au sein de cette unité.

«Il faut bien jouer ensemble en unité de trois, a-t-il noté. Si vous regardez les meilleurs trios dans la Ligue nationale, ce n'est jamais un seul joueur qui fait tout le travail. Ce sont trois gars qui sont capables de bien se compléter.

«[Armia et Kotkaniemi] sont deux joueurs intelligents qui jouent très bien semble, qui ont une belle complicité. C'est certain qu'ils parlent en finnois un peu, mais tu vois qu'il y a une chimie entre les deux. J'essaie de rentrer dans les conversations, entendre ce qu'ils disent. Des fois c'est difficile, mais j'aime ça jouer avec deux joueurs qui sont capables de jouer ensemble. Si je suis capable de rentrer là, nous allons avoir du succès.»

De son côté, Kotkaniemi a admis qu'Armia et lui devaient faire un effort pour inclure Drouin dans la conversation. Il est toutefois confiant de voir les choses cliquer entre les trois.

«Le plus talentueux»

«Il est probablement le joueur le plus talentueux au sein de l'équipe, a dit le jeune Finlandais au sujet de Drouin. Il est capable d'impressionner tout le monde à chaque présence grâce à sa vision. C'est probablement sa plus grande force.»

Pour sa part, l'entraîneur-chef Claude Julien n'avait rien à reprocher à Drouin au cours du voyage en Californie, même s'il n'a pas trouvé le moyen de faire noircir la feuille de pointage et qu'il a présenté un différentiel de moins-3.

«J'ai vu un effort, autant offensivement que défensivement, a-t-il dit à propos du jeu de Drouin. S'il continue à jouer de cette manière, les choses vont débloquer.»

Malgré sa production de 50 points en 68 parties cette saison, trois points de moins que son sommet personnel dans la LNH, Drouin a été blanchi à 36 reprises depuis le début de la campagne. Il admet lui-même être à la recherche de constance. Selon son entraîneur, la solution est simple.

«C'est quelque chose que nous répétons à tous les joueurs: ça commence à l'entraînement, a dit Julien. Quand vous travaillez fort à l'entraînement, vous développez des habitudes qui vont se transposer lors des matchs. Vous ne pouvez pas ne pas tout donner à l'entraînement et pensez que vous allez être en mesure de vous mettre en marche d'un coup pendant un match.

«Tous les grands joueurs que j'ai dirigés étaient comme ça. Ils adoraient chaque moment dès qu'ils mettaient le pied sur la patinoire, que ce soit à l'entraînement ou lors d'un match. Ils voulaient toujours être les meilleurs. C'est ce qui les aidait à traverser les hauts et les bas d'une saison.»

Alors que le Canadien traverse une séquence 4-9-0 à ses 13 dernières sorties, un retour en force de Drouin ne ferait certainement pas de mal à l'équipe.