Nico Hischier a mis fin au débat avec 3:04 à faire à la prolongation, quand il a battu Antti Niemi d’un tir des poignets précis du côté rapproché.

Hischier marque deux buts et les Devils battent le Canadien 3-2 en prolongation

MONTRÉAL — Le Canadien devra retenir la leçon, alors que son manque d'opportunisme a permis aux Devils du New Jersey de rester dans le match et d'éventuellement l'emporter 3-2 en prolongation, samedi.

Nico Hischier a créé l'égalité 2-2 avec 8:34 à faire en troisième période à la suite d'une mêlée devant le filet des locaux. Puis le Suisse âgé de 20 ans a mis fin au débat après 1:56 en prolongation, quand il a battu Antti Niemi d'un tir des poignets précis du côté rapproché.

La formation montréalaise a encaissé une cinquième défaite cette saison quand elle mène après deux périodes (14-2-3).

«Je pense que c'était assez évident que nous étions la meilleure équipe, a noté l'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. La raison pour laquelle nous avons encaissé une défaite en prolongation est que nous n'avons pas profité de nos chances de marquer.

«Après deux périodes, l'écart aurait dû être plus important que 2-1. Mais quand vous permettez à l'adversaire de rester dans le match parce que vous ne profitez pas de vos chances, ça revient souvent vous hanter.»

Jesperi Kotkaniemi et Phillip Danault ont touché la cible pour le Canadien (28-18-6), qui avait gagné cinq de ses six rencontres précédentes. Niemi a effectué 24 arrêts.

Will Butcher a aussi marqué en temps réglementaire pour les Devils (20-24-7), qui en étaient à leur troisième sortie de la semaine. MacKenzie Blackwood a repoussé 37 tirs.

Malgré un bel effort, le Canadien n'a pas été en mesure de faire fi de la guigne du retour au jeu après la pause obligatoire de cinq jours.

Depuis l'ajout du congé obligatoire de cinq jours lors de la saison 2016-17, les équipes qui effectuent un retour au jeu avaient un dossier de 16-21-6 quand elles affrontent une formation qui ne revient pas de vacances - incluant les quatre premiers cas cette saison (2-2-0) avant les matchs de samedi.

Julien avait mentionné, vendredi, que le congé de neuf jours, incluant la pause du match des étoiles, ne pouvait avoir été que bénéfique, particulièrement pour un jeune comme Kotkaniemi, qui en est à une première saison avec un calendrier aussi chargé.

Kotkaniemi et ses compatriotes Artturi Lehkonen et Joel Armia ont connu un fort match. Kotkaniemi a ouvert la marque après 5:22 de jeu à la suite d'une remise de Lehkonen.

Le choix de premier tour du Tricolore en juin dernier a aussi obtenu une occasion en or de doubler l'avance des siens quand il s'est présenté seul devant Blackwood. Il a toutefois raté la cible après avoir effectué une belle feinte vers son revers.

«Il avait beaucoup d'énergie, a dit Julien au sujet de Kotkaniemi. En première période, je crois qu'il aurait pu marquer quatre buts.»

Butcher a répliqué avec 44 secondes à faire à la première période, lors d'un avantage numérique de deux joueurs.

Danault a relancé le Canadien en déviant un tir de Jeff Petry avec 3:27 à jouer en deuxième période, mais Hischier a permis aux visiteurs d'avoir le dernier mot.

Le Canadien a été blanchi en trois occasions en avantage numérique.

Paul Byron était de retour au jeu pour le Canadien après avoir purgé une suspension de trois rencontres pour une mise en échec à la tête contre le défenseur des Panthers de la Floride Mackenzie Weegar le 15 janvier. Kenny Agostino et Michael Chaput avaient été laissés de côté.

Carey Price n'était pas en uniforme puisqu'il était suspendu pour une rencontre pour avoir décidé de ne pas aller au match des étoiles après avoir reçu une invitation. Michael McNiven était l'adjoint de Niemi, mais il a été rétrogradé au sein du Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey, après la rencontre. Le défenseur Karl Alzner a pour sa part été rappelé au sein du grand club.

Le Canadien sera de retour en action dès dimanche après-midi, quand il accueillera les Oilers d'Edmonton. Price devrait défendre le filet du Tricolore.

Échos de vestiaire

Jeff Petry savait que le Canadien devait s'assurer d'avoir un bon début de match à sa première sortie en 10 jours:

«Nous savions que c'était leur troisième match depuis leur congé. Nous voulions garder le jeu simple en début de match, envoyer la rondelle dans le fond de leur zone et activer nos jambes. (...) Nous avons bien fait au niveau de cet aspect, mais nous devons apprendre à préserver l'avance. Les matchs ne seront que de plus en plus difficiles pendant le reste de saison.»

Antti Niemi était déçu d'avoir été battu du côté rapproché par Nico Hischier en prolongation:

«Je ne pensais pas qu'il y avait de l'espace.»

Joel Armia a admis qu'il disait souvent à son compatriote Jesperi Kotkaniemi de lancer au filet avant de le complimenter:

«Il s'améliore de match en match et c'est comme ça depuis le début de la saison. À chaque entraînement, chaque match, il est un peu meilleur.»