Le Sheffordois Daniel Lacroix assure qu’il «reste neutre» et se garde de faire des prédictions en vue de la série Canadien-Flyers. Il estime toutefois que le suspense pourrait bien s’étirer jusqu’au bout entre deux équipes «très structurées».
Le Sheffordois Daniel Lacroix assure qu’il «reste neutre» et se garde de faire des prédictions en vue de la série Canadien-Flyers. Il estime toutefois que le suspense pourrait bien s’étirer jusqu’au bout entre deux équipes «très structurées».

Canadien-Flyers: Daniel Lacroix s’attend à une longue série

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Des milliers d’amateurs québécois attendaient avec impatience le début de la série Canadien-Flyers, lancée mercredi soir dans la « bulle » torontoise de la LNH. Daniel Lacroix suit aussi cette confrontation très attentivement, lui qui a porté les couleurs des Broad Street Bullies pendant deux saisons avant d’œuvrer, 16 ans plus tard, comme entraîneur adjoint chez le Tricolore.

« Ce sont deux organisations et deux villes avec lesquelles je suis très familier, a confirmé le Sheffordois en entrevue avec La Voix de l’Est mercredi après-midi. Ça rend la série très intéressante à mes yeux. »

« J’ai eu la chance de travailler avec les entraîneurs Claude Julien et Kirk Muller, toujours en poste avec le Canadien. Du côté de Philadelphie, j’ai aussi joué avec Ian Laperrière et je connais bien Michel Therrien et Alain Vigneault», a ajouté celui qui est aujourd’hui le grand patron derrière le banc des Wildcats de Moncton, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Lacroix assure qu’il « reste neutre » et se garde de faire des prédictions. Il estime toutefois que le suspense pourrait bien s’étirer jusqu’au bout entre deux équipes « très structurées ».

Plusieurs surprises sont survenues lors de la ronde qualificative, à commencer par l’élimination des Penguins de Pittsburgh. Les partisans du CH espèrent maintenant que leurs favoris déjoueront à nouveau les pronostics.

« La parité est évidente dans la LNH. Une puissance comme le Lightning a eu besoin de cinq périodes de prolongation pour venir à bout des Blue Jackets (lors du match no 1 lundi soir) », a souligné Lacroix, qui a aussi évolué avec les Rangers, les Bruins, les Oilers et les Islanders.

« Certaines équipes ont beaucoup de talent offensif, mais manquent un peu de maturité. »

L’entraîneur de 51 ans surveille notamment le duel opposant le jeune gardien des Flyers, Carter Hart, et son idole de jeunesse, Carey Price.

« Ça peut être intimidant d’affronter Price. Par contre, je ne connais pas Hart personnellement, mais il semble avoir beaucoup de caractère. Il fait bien depuis ses débuts dans la LNH.»

Daniel Lacroix et les Wildcats de Moncton amorceront un processus de reconstruction la saison prochaine.

Heureux de retourner à Moncton 

En entrevue avec La Voix de l’Est à la fin mars, Daniel Lacroix laissait planer un doute quant à son avenir. Son retour à la barre des Wildcats a toutefois été confirmé en juin. Le Sheffordois parle maintenant d’une « décision facile. »

« C’est vrai qu’on amorce une reconstruction après une grosse saison. C’est un bon challenge. Mais pour moi, le plus important était d’être bien appuyé et supporté. Je suis convaincu que ce sera encore le cas à Moncton », a expliqué l’ancienne vedette des Bisons de Granby.

Comme prévu, les Wildcats ont accéléré leur transition en échangeant notamment les prolifiques Jakob Pelletier et Zachary L’Heureux dans le cadre du repêchage annuel de la LHJMQ.

Même s’il dirigera un alignement beaucoup plus jeune, Lacroix devrait pouvoir compter sur Jordan Spence, défenseur par excellence la saison dernière.

Les vétérans Jacob Hudson et Tristan DeJong devraient aussi remplir des rôles très importants. En attente de certaines confirmations, les instructeurs des Wildcats se préparent néanmoins pour un camp d’entraînement qui débuterait à la fin août.

Un haut niveau d’incertitude prévaut toujours dans le monde du hockey, que ce soit chez les juniors ou dans les rangs professionnels. Lacroix approche tout de même les prochains mois avec confiance.

« Si de bons joueurs deviennent soudainement disponibles pour nous, tant mieux. Notre tâche est d’être prêts pour tous les scénarios. »