Un total de 26 voitures ont pris le départ de la finale en pro-stock. On notait une dizaine de pilotes venus de l’Ontario et des États-Unis.

Bruno Cyr a travaillé fort !

Bruno Cyr a remporté une finale qui a été tout sauf tranquille en classe pro-stock, vendredi soir, à l’Autodrome Granby.

Celui qui part de Saint-Georges à toutes les semaines pour venir courir à Granby a ainsi enlevé les honneurs de la première épreuve de la saison de la série DIRTcar de sa catégorie. Il a gagné, mais non sans avoir travaillé très dur.

Parti deuxième, Cyr a pris la tête au 31e tour et a résisté à une pression qui venait de tous bords tous côtés jusqu’à la fin. Le 50e tour complété, il était soulagé.

« C’est ma première victoire en série DIRT et je pense que je l’ai méritée, a-t-il lancé. Quand tu sais que tu as travaillé fort comme ça, c’est valorisant. Je suis très content. »

Cyr a devancé Jocelyn Roy et Charles-David Beauchamps. Dany Voghel et Stéphane Lebrun ont complété le top 5, qui a bougé tout au long de la course.

Roy a effectué toute une remontée, lui qui est reparti dernier après avoir dû rentrer aux puits en début d’épreuve.

Très émotif, Cyr a parlé de beaucoup de choses en entrevue. Mais pas beaucoup de la course en tant que telle.

« C’est une victoire [sa deuxième de suite] qui fait du bien parce qu’il se passe beaucoup de choses présentement. Ma sœur Annie ne va pas bien, elle va se faire amputer un pied prochainement. Et vous allez rire, mais mon chien est très malade, on va le perdre, et ça nous fait mal. Je pense à tout ça. C’est une victoire qui a un goût spécial. »

L’épreuve a été ponctuée de nombreux drapeaux jaunes. Et elle a mis du temps à se mettre véritablement en marche parce que ça s’accrochait plus que ça courait en début de course. Le directeur de courses Steve Salvas a d’ailleurs exigé des relances en file indienne pour calmer les esprits.

Un total de 26 voitures ont pris le départ de la finale. On notait une dizaine de pilotes venus de l’Ontario et des États-Unis.

Au moment d'écrire ces lignes, Steve Bernier venait tout juste de remporter la finale de 50 tours chez les modifiés. À l’arrivée, il a coiffé Simon Perreault et Michaël Parent.

Danick Sylvestre l’emporte
La finale de 15 tours chez les sports compacts a été l’affaire de Danick Sylvestre, d’Ange-Gardien. Sylvestre a eu le meilleur sur Reno-Karl Quirion et Claude Cournoyer.

« C’est une victoire que j’attendais depuis longtemps, a-t-il dit. J’ai une nouvelle voiture cette année et on a travaillé fort au cours de l’hiver pour la préparer. C’est un bon feeling ce soir. »

Un duo sympathique
Parce que son fidèle compagnon Dave Paryzo avait troqué le micro pour le volant, l’annonceur Anthony Marcotte travaillait avec son… père vendredi soir sur la galerie de presse. Non, Jean Marcotte n’est pas étranger à la passion de son fils pour le stock-car sur terre battue.

Papa et fiston formaient d’ailleurs un duo fort sympathique à l’animation de la soirée.

À bord de son Lightning sprint, Paryzo courait à la piste de Mohawk, à Hogansburg, et il sera à Plattsburgh, samedi soir. Il effectue un retour en piste cette saison.