Un des servants de messe a porté le chandail du no 32 dimanche dernier.

Bromont a foi en Gaudreau

Blanchis 6-0 par les Penguins de Pittsburgh dans le cinquième match jeudi, les Predators de Nashville se retrouvent en fâcheuse position en finale de la Coupe Stanley. Mais la formation du Tennessee recevra peut-être un coup de pouce du ciel, une réplique du chandail de l'attaquant Frédérick Gaudreau ayant été accrochée à l'église Saint-François-Xavier de Bromont au cours des dernières semaines.
Une réplique du chandail du Bromontois Frédérick Gaudreau a été accrochée dans les hauteurs de l'église Saint-François-Xavier au cours des dernières semaines.
« Frédérick est né ici. Il a aussi été baptisé, fait sa première communion et sa confirmation ici », souligne le curé Réal Lanoie, qui est responsable des paroisses Saint-François-Xavier et Saint-Vincent-Ferrier. 
Dimanche dernier, un des servants de messe a même porté le fameux chandail lors de la cérémonie dominicale. Qui plus est, le curé Lanoie a brièvement évoqué les performances du Bromontois- devant les fidèles.
« J'ai voulu souligner à notre communauté qu'un des nôtres est devenu quelqu'un d'important », précise-t-il. 
Le maillot avait été emprunté par des employés de la municipalité pour le match de jeudi soir, mais il devait regagner l'église Saint-François-Xavier en cours de journée vendredi. 
Un parcours hors du commun
En marquant ses trois premiers buts dans la LNH en finale de la Coupe Stanley, Gaudreau s'est soudainement retrouvé sous les feux de la rampe. Ses exploits ont attiré l'attention à travers le Québec, et plus particulièrement dans sa ville d'origine.
De nombreux Bromontois ont fait le voyage jusqu'à Nashville pour l'encourager en personne et rappelons qu'un drapeau à l'effigie des Predators a aussi été accroché cette semaine à l'hôtel de ville de Bromont. 
Jamais repêché au niveau junior majeur ni dans la LNH, Gaudreau a dû trimer dur afin de gravir les échelons dans le monde du hockey. 
« Je trouve que c'est un gars qui a plein de bon sens. On sait ce qu'il a vécu, que ça n'a pas toujours été facile », mentionne le curé Lanoie, qui souhaite au numéro 32 de décrocher un poste à temps plein la saison prochaine. 
« Quand il va revenir au Québec, moi, j'ai l'intention de l'inviter à une messe. Pour qu'il vienne nous dire un mot. » Le curé Lanoie souligne toutefois qu'il ne suit pas assidument le hockey. Et que le soutien des paroisses bromontoises concerne surtout Gaudreau, et non les Predators au grand complet, l'homme d'Église refusant de prendre parti. 
N'empêche que Nashville, l'équipe cendrillon de ces séries 2017, se retrouve maintenant en fâcheuse posture. Tirant de l'arrière 3-2 en finale, les Predators tenteront maintenant d'éviter l'élimination devant leurs partisans dimanche soir. 
Ils auraient certainement besoin d'un petit miracle afin de renverser la vapeur...