Steve Bernard était en plein contrôle de sa voiture.

Brillant Steve Bernard!

Steve Bernard a de plus en plus tendance à exprimer ses émotions. Quand il est heureux comme lorsqu’il est malheureux. Et à l’Autodrome Granby, vendredi soir, il était très heureux !

Parti aussi loin que de la 22e place, le pilote de la voiture no 54 a offert une brillante performance et il a remporté la finale de 50 tours des modifiés. Il s’agissait de sa deuxième victoire de la saison à Granby et de sa deuxième en autant de soirs, lui qui avait triomphé au RPM Speedway la veille.

« Quel feeling ! a lancé Bernard. Gagner après être parti 22e, c’est une sensation absolument extraordinaire. Je suis tellement, tellement content ! »

Bernard a devancé Mathieu Boisvert, David Hébert, Alain Boisvert et Steve Bernier. Il a pris la tête au 40e tour après que Gino Clair, premier depuis le départ, eut lancé la serviette à la suite d’un bris de moteur.

« On a eu nos lots de malchance cette saison, mais là, ce soir, on avait une voiture parfaite, a repris le vainqueur. Elle était bonne en haut de piste, en bas de piste, partout. Et j’avais vraiment l’impression de contrôler la voiture, pas d’être à sa merci. Chapeau aux gens de mon équipe, qui ont fait une job exceptionnelle ! »

Bernard savoure toujours ses succès chez lui, à Granby.

« On a tellement eu de misère ici. Mais là, on semble avoir trouvé les bons réglages pour avoir du succès sur cette piste qui est loin d’être facile. Ça augure bien en tout cas. »

Mathieu Boisvert, lui, a affirmé qu’il s’était battu tout au long de l’épreuve.

« Quand ce n’était pas avec un, c’était avec l’autre. Mais ça a été l’fun. Et y’a rien de gênant à finir deuxième derrière Steve Bernard. »

Deux en deux pour Payeur
Le spectacle des modifiés terminé, les pro-stock ont pris d’assaut la piste. Et pour une deuxième semaine de suite, le Beauceron Pascal Payeur l’a emporté, devant Steve Chaput et Bruno Cyr. Il a mené de bout en bout la finale de 30 tours.

« Je me sentais béni ce soir, a-t-il dit. La voiture était parfaite, il suffisait de l’amener à bon port. »

Puis, Martin Pelletier a inscrit sa quatrième victoire en cinq départs cette saison à l’Autodrome en sportsman. Le Sorelois a eu le meilleur sur le Granbyen Félix Murray, qu’il a devancé au 28e tour de cette finale également prévue pour 30.

Un peu plus tôt, enfin, le Drummondvillois Steven Noël s’était imposé lors de la finale de 15 tours des mini-modifiés, les invités de la soirée.

On les aime, les mini-modifiés. Mais sur la grande piste de l’Autodrome, avouons-le, ils ont l’air perdus.