Paul Bourbeau Jr verra encore beaucoup d’action en séries.

Bourbeau ne veut pas s’ajouter de pression

Paul Bourbeau Jr a entrepris 20 des 22 matchs des Bisons en saison régulière. Et à moins d’une blessure, il ne ratera pas beaucoup de rencontres en séries non plus.

Les séries, on le sait, c’est souvent une affaire de gardiens. Bourbeau le sait, il en est conscient, mais il ne veut pas s’ajouter de pression sur les épaules.

« Je vais continuer à y aller un match à la fois, a-t-il expliqué. Je connais mon rôle et je vais encore donner mon meilleur. »

En 2013, Bourbeau a été choisi joueur par excellence des séries lorsque le Collège Français de Longueuil a remporté la Coupe Napa.

« Je suis capable de faire avec la pression des séries. Depuis un certain temps, je m’entraîne avec Olivier Michaud (l’ancien de l’organisation du Canadien) afin d’améliorer certains aspects de ma technique. J’ai pris les moyens pour être à mon meilleur en éliminatoires. »

Bourbeau, qui a connu des hauts et des bas cette saison, respecte la grosse attaque du Métal Pless.

« On vient de les affronter et on a pris des notes. On va s’ajuster par rapport au dernier match, c’est clair. »

Manque de respect ?

Samedi dernier, l’entraîneur Simon Turcot a changé de gardien au beau milieu du match. Ce qui n’a pas plu à Bourbeau, qui a vu ça comme un manque de respect.

« Un manque de respect envers la game, d’abord et avant tout, et envers nous. Plessisville a deux bons gardiens, c’est vrai, mais (Steven) Veilleux est quand même le numéro un et il n’avait pas de raison de le retirer du match. »

Bourbeau pense que les Bisons peuvent venir à bout du Métal Pless.

« Ceux qui nous sous-estiment pourraient avoir des surprises », a-t-il conclu.