Paul Jr Bourbeau a signé neuf des 10 victoires des Maroons cette saison.

Bourbeau: « Je crois en nos chances »

« Notre saison a été faite de hauts et de bas, c’est vrai, mais il reste que nous avons une bonne équipe. Là, on repart à zéro. Moi, je crois en nos chances. »

Le gardien Paul Jr Bourbeau avoue qu’il a hâte à vendredi soir alors que les Maroons entameront leur série quart de finale au meilleur de sept matchs face au Condor, à Saint-Cyrille. Après tout, ça fera pratiquement trois semaines que son club n’aura pas joué.

« La pause a fait du bien, mais il est temps de retourner sur la glace, a-t-il commencé par dire. Je sais que la majorité des gens pensent que le Condor va gagner, mais ça ne me dérange pas. Si on joue le hockey dont on est capables, on va l’emporter. »

Le Condor a terminé la saison au troisième rang du classement de la Ligue de hockey senior AAA du Québec en vertu d’un dossier de 13 victoires et neuf défaites. Quant aux Maroons, ils ont fini sixièmes, avec un dossier de 10 gains, neuf revers et trois revers en bris d’égalité. Saint-Cyrille a connu une meilleure campagne que Waterloo, mais ce sont surtout ses six victoires de suite en fin de saison qui impressionnent… et qui font peur.

« Le Condor a conclu la saison en force, mais quand les séries commencent, il n’y a plus de statistiques qui tiennent, a repris Bourbeau. Nous, on n’a pas terminé avec six victoires de suite, mais on a probablement disputé notre meilleur match de la saison au Cap-de-la-Madeleine alors que ça comptait le plus. C’est une victoire [remportée lors de la dernière rencontre du calendrier régulier] qui a redonné confiance à tout le monde. »

Bourbeau sait qu’il devra être solide s’il veut que les Maroons fassent un bout de chemin en séries.

« Y’a toujours un peu plus de pression en séries. En même temps, un gardien ne gagne jamais seul. Contre le Condor, qui a une des bonnes attaques de la ligue, il va falloir jouer serré défensivement, il va falloir que tout le monde y mette du sien. »

Bourbeau a clôturé la saison régulière avec une fiche de neuf victoires, six défaites et une défaite en bris d’égalité. Sa moyenne de buts alloués s’est élevée à 3,68 et son pourcentage d’arrêts à ,896.

Un groupe plus uni
Alors que les Maroons avaient toutes les misères du monde à coller deux victoires de suite cette saison, certains se sont posé des questions au sujet de l’ambiance qui régnait dans le vestiaire. Bourbeau avoue que tout n’était pas parfait à un moment donné.

« Il y a eu beaucoup de changements et d’échanges et il y a des semaines au cours desquelles tu ne savais jamais sur qui tu allais tomber quand tu arrivais dans le vestiaire ! On a recommencé à recréer une unité en fin de saison et je sens le groupe beaucoup plus uni. Je pense que notre vestiaire a retrouvé la santé. »

Si c’est bien le cas, disons que le timing est on ne peut mieux choisi.