Nathan Ward-Raymond a la confiance de ses patrons. « Je suis très à l'aise avec mon gardien numéro un », explique Patrice Bosch.

Bosch très satisfait

Patrice Bosch n'ose pas dire que les Inouk sont l'équipe qui a fait le plus grand pas en avant au cours de la dernière période de transactions dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Mais clairement, il est heureux du travail effectué au cours des dernières semaines.
« On a couvert toutes les sphères où on voulait s'améliorer, dit-il. On a ajouté deux attaquants d'impact (Joël Caron et Samuel Pitre), un défenseur d'impact (Antoine Arsenault) et on est allé chercher un bon gardien (Alexandre Carle), sans avoir à transiger, pour remplacer Jimmy Lemay. Oui, je suis très satisfait. »
La période de transactions a pris fin mardi soir. À la dernière minute, les Inouk ont échangé Charles-Antoine Jolin et Julien Gareau-Lépine (qui évoluait au niveau juvénile à Longueuil) aux Forts de Chambly moyennant le défenseur de 18 ans William Bouchard et un choix de troisième ronde, avant ensuite d'envoyer Mathieu Patry au Titan de Princeville en retour d'un choix de 15e ronde. 
Jolin avait été échangé à Princeville, mais il n'a pas voulu se rapporter au Titan. Les Inouk l'ont accommodé, pour reprendre les propos de Bosch, en l'échangeant à Chambly, tout près.
La prise la plus intéressante de la journée semble toutefois être celle de Carle, qui arrive des rangs collégiaux. Il était le gardien numéro un des Lauréats de Saint-Hyacinthe.
« C'est un gardien solide, explique Bosch. S'il a quitté les Lauréats, c'est en raison de certains problèmes au niveau académique. Il va faire une bonne équipe avec Nathan (Ward-Raymond). »
Dans la même veine, Bosch a réitéré sa confiance envers Ward-Raymond. Ils étaient nombreux à penser que les Inouk allaient tenter de s'améliorer devant le filet.
« Nathan a connu un mauvais début de saison, je n'étais pas satisfait, mais il nous a donné du très bon hockey par la suite. Quand je regarde les autres gardiens à travers la ligue, je n'ai aucun complexe. Je suis très à l'aise avec mon gardien numéro un. »
« Plus de profondeur qu'on pense »
Patrice Bosch et les Inouk veulent gagner cette année. Et ils pensent s'être donné les moyens de leurs ambitions. Mais le DG n'est pas d'accord quand on lui dit qu'il ne restera pas grand-chose à son équipe la saison prochaine.
« On a plus de profondeur qu'on le pense. On a de gros objectifs à court terme, mais on aura encore une base intéressante la saison prochaine. On a donné beaucoup pour avoir Caron et Arseneault, mais regardez Longueuil : pour avoir le défenseur Alexandre Bolduc, il a donné cinq ou six choix en plus d'un bon joueur. Moi, honnêtement, je n'ai pas l'impression d'avoir vidé mon club. On a donné beaucoup, mais on aurait pu donner encore plus et on n'a pas été obligés de le faire. »
Le retour de Patrice Demuy, en provenance du Phoenix de Sherbrooke, améliorera aussi l'équipe. Et ça n'a rien coûté.
Enfin, certains s'inquiètent de la chimie dans le vestiaire. Les Inouk sont allés chercher des joueurs de talent, mais il faudra recréer un esprit de corps. Par le passé, dans la LHJAAAQ et ailleurs, on a vu des équipes piquer du nez parce que les nouveaux venus, des joueurs étoiles, n'avaient pas été acceptés par leurs nouveaux coéquipiers en raison des bouleversements que leur arrivée avait créé. 
« Les joueurs qui débarquent chez nous sont de bonnes personnes, dit encore Bosch. J'ai pris mes informations, soyez-en assuré. Ce sont des athlètes qui ont l'habitude de bien se mêler à leurs coéquipiers. Et les premiers contacts nous démontrent qu'il n'y a pas à s'inquiéter. »