Les joueurs compteront sur plusieurs joueurs qui arrivent de la LHJMQ cette saison. Comme Nicolas Roy, qui vient du Phoenix de Sherbrooke.

Bosch «très confortable» avec sa formation

La Ligue de hockey junior AAA a repoussé de 24 heures la limite pour effectuer des transactions. Et même si des mouvements de personnel étaient encore possibles dans le camp des Inouk, Patrice Bosch estime que son alignement est complété « à 90 ou à 95 % » en vue de la prochaine saison, qui débute la semaine prochaine.

« J’ai pas mal mon équipe et, honnêtement, je n’ai pas de complexes quand je regarde notre alignement, a expliqué l’entraîneur et directeur général, mercredi après-midi, avant la séance d’entraînement de sa troupe. Je ne ferai pas de prédictions, je ne connais pas grand-chose des autres équipes à l’heure où on se parle, mais je suis très confortable avec les noms qui sont sur ma liste. »

Et quand on regarde la liste en question, une chose saute aux yeux : alors qu’on croyait que la défensive des Inouk serait leur point faible en raison des départs des Maxime Baillargeon, Gabriel Chicoine et Jacob Dupont, on se rend compte qu’elle ne sera pas vilaine du tout à la suite des acquisitions effectuées par Bosch. Ainsi, Vincent Lampron (qui arrive de deux saisons dans la LHJMQ), Simon Lavoie (Maritimes) et Charlie Risk (Ouest) débarquent à Granby avec un gros vécu.

« Puis, Nicolas Nadeau connaît son meilleur camp d’entraînement en trois ans à Granby, sans compter qu’Hubert Cyrenne-Blanchard est toujours aussi efficace, a continué Bosch. Et on a de bons jeunes (Nathan Martel, qui arrive du camp des Islanders de Charlottetown, ainsi que Tristan Chagnon et Benjamin Lussier, des anciens du Titan du Verbe Divin) avec ça. »

Devant le filet, les Inouk seront aussi solides avec Marc-Antoine Dufour et Hugo Duteau.

L’attaque sera enfin menée par les William Leblanc, Louis-Philippe Denis, Nicolas Roy, Laurent Minville, Thomas Caron et Félip Bourdeau. Denis et Roy arrivent aussi de la LHJMQ.

Les Inouk ont actuellement sept joueurs de 20 ans. Dans la LHJAAAQ, on ne peut avoir plus de six patineurs de 20 ans dans l’alignement, mais les équipes peuvent en avoir jusqu’à sept sous contrat.

« On va commencer la saison à six joueurs de 20 ans et on verra ce que l’on fera par la suite. De toute façon, vous le savez, l’alignement d’un club junior AAA à la fin août et au mois de janvier, ça ne se ressemble pas toujours beaucoup… »

Cyrenne-Blanchard, Denis, Minville, Nadeau, Lampron, Lavoie et Leblanc forment le groupe de précieux joueurs de 20 ans.

Un autre constat : les Inouk ne seront pas jeunes. Ils comptent une douzaine de joueurs qui ont vécu les succès de l’équipe la saison dernière et peu de véritables recrues. L’inexpérience ne sera pas une excuse.

Grisé à Montréal-Est
Patrice Bosch a par ailleurs travaillé fort, mais il a été incapable de convaincre Alexandre Grisé, qui a joué à Val-d’Or, Rimouski et Victoriaville dans la LHJMQ, de se joindre à son équipe. L’attaquant de 19 ans étudie à Longueuil, il voulait jouer autour de Montréal, et Bosch l’a échangé aux Rangers de Montréal-Est en retour de – tenez-vous bien ! – deux joueurs, dont le défenseur Mederick Racicot, qui évolue dans la LHJMQ, et trois choix au repêchage.

« Ce qui me frustre le plus, c’est qu’il n’y a rien là-dedans qui peut nous aider dans l’immédiat, a dit Bosch. Grisé sera un joueur dominant dans notre ligue, mais il ne voulait pas jouer chez nous… »