Patrice Bosch dirigera non seulement les Inouk de Granby, mais aussi Équipe Canada Est au Défi mondial junior A, tenu en Alberta à la mi-décembre. Il contribuera aussi à bâtir cette formation réunissant les meilleurs éléments des cinq ligues de l’est du pays.

Bosch sera de retour avec Équipe Canada Est

Le directeur général et entraîneur-chef des Inouk de Granby, Patrice Bosch, sera de nouveau derrière le banc d’Équipe Canada Est lors du Défi mondial de hockey junior A, organisé en Alberta par Hockey Canada. À la mi-décembre, il dirigera donc les meilleurs éléments provenant des cinq ligues de l’Ontario, du Québec et des Maritimes.

Bosch sait déjà depuis un moment qu’il a été sélectionné comme entraîneur-chef de l’équipe, mais attendait que la nouvelle soit annoncée par les voies officielles avant d’en parler. Il sera par ailleurs le seul membre du personnel de l’an dernier à revenir pour 2018, lui qui occupait déjà le poste d’entraîneur-chef.

« Il y a beaucoup de changements dans le staff. On a un nouveau directeur gérant et on va rebâtir ensemble une équipe à partir des cinq ligues de l’Est du Canada. Ce n’est pas impossible qu’on ait certains joueurs de l’année passée», indique le principal intéressé.

Le bagage et la polyvalence de Bosch ont certainement joué en sa faveur. Son expérience comme dépisteur sera de nouveau mise à profit, si bien que les prochains mois ne s’annoncent pas de tout repos pour le dirigeant des Inouk.

Comme l’an dernier, il contribuera à la sélection des joueurs de 17 à 19 ans qui participeront au Défi mondial junior A, qui réunit les deux équipes canadiennes (Est et Ouest) et quatre autres formations internationales.

Un horaire chargé
Patrice Bosch sera donc amené à voyager dans les provinces de l’Est pour trouver les meilleurs joueurs et les inviter au camp de sélection.

« C’est sûr que ça me rajoute une énorme charge de travail, confirme-t-il. Ça va me demander de manquer à l’occasion des week-ends avec les Inouk et de mettre plus de temps jusqu’en décembre pour bâtir l’équipe avec le directeur gérant (d’Équipe Canada Est). Le fait que je sois bien entouré derrière le banc des Inouk fait que je peux partir la tête tranquille. »

Bosch a déjà le nom de certains joueurs en tête, mais il attendra de les voir évoluer sur la glace, en début de saison, avant de leur envoyer une invitation pour le camp. Quarante-quatre joueurs y seront conviés.

« Il faut que les joueurs soient déjà en grande forme au camp d’entraînement, qu’ils aient un excellent début de saison et il faut qu’ils dominent à la Eastern Canada Cup. Le camp aura lieu une semaine avant le Défi mondial, durant la première semaine de décembre, à Toronto. Après le camp, ceux qui sont sélectionnés prennent l’avion pour l’Alberta. »

Il s’agira de la cinquième participation de Patrice Bosch au Défi mondial junior A.

Ce tournoi est devenu, au fil des ans, un événement d’importance dans le calendrier des dépisteurs professionnels, donc ceux de la Ligue nationale de hockey. Car plus de 230 choix au repêchage de la LNH, dont 36 sélections de première ronde, ont déjà participé au Défi, peut-on lire sur le site web de la compétition.

Notons qu’en 2017, Équipe Canada Est s’est incliné 4-3 contre ses rivaux de l’Ouest en quarts de finale. Équipe Canada Ouest a ensuite vaincu (5-1) les États-Unis en grande finale.

Le travail pour former l’édition 2018-19 des Inouk s’accélérera aussi prochainement. Le 17 août, 46 joueurs sont invités au camp d’entraînement de l’équipe granbyenne. Au terme du processus de sélection, 23 joueurs seront conservés pour le lancement de la saison.