«On espère avoir une meilleure équipe en quittant l’Outaouais qu’en arrivant», explique Patrice Bosch.

Bosch lance des perches

Patrice Bosch est débarqué aux assises de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, à Gatineau, dans l’idée d’améliorer son équipe. Principalement la défensive, qui a été amputée de trois gros morceaux avec le départ des Maxim Baillargeon, Gabriel Chicoine et Jacob Dupont.

« On a lancé des perches, on regarde certaines affaires, a expliqué l’entraîneur et directeur général. On espère avoir une meilleure équipe en quittant l’Outaouais qu’en arrivant. »

Samedi, ce sera le repêchage. Les Inouk parleront au sixième rang au premier tour et ils ont un choix dans chacune des quatre premières rondes. 

« On va sélectionner les meilleurs joueurs disponibles, des gars qui veulent jouer chez nous et qui ont de l’ambition. Dans la LHJAAAQ, ça ne donne rien de repêcher en fonction de ses besoins puisqu’il y a plein d’impondérables, comme l’avenir des gars qui appartiennent à des équipes de la LHJMQ. »

Bosch veut améliorer son équipe, mais il se garde bien de faire une évaluation de son personnel. 

« Nous sommes à la mi-juin, nous sommes encore très loin de la première mise au jeu de la saison. On a perdu de bons joueurs, mais il en reste de bons aussi. »

Les candidats au poste de joueurs de 20 ans sont nombreux. 

« Il n’y a pas grand monde qui a une job garantie. Il y a des jobs qui devront se mériter. »

Lors du repêchage territorial de la LHJAAAQ, les Inouk ont sélectionné les attaquants Zachary Barabé et Alexandre Doucet, qui arrivent tous les deux de la formation midget espoir du Triolet, ainsi que Karl Vaillancourt, un autre attaquant, qui jouait celui-là avec les Cantonniers de Magog, de la Ligue midget AAA. Barabé a aussi été choisi par les Cataractes de Shawinigan lors du repêchage de la LHJMQ.

Bien à Granby

Lorsque les Inouk ont été éliminés par le Collège Français de Longueuil en demi-finale de la LHJAAAQ, Patrice Bosch n’a pas immédiatement confirmé son retour à Granby la saison prochaine. Il a pris le temps de rencontrer son président Marco Bernard avant d’aller plus loin.

« Je voulais prendre le temps de discuter avec mon patron, vérifier et régler une couple de trucs », a mentionné vaguement Bosch, qui s’était plaint d’être très fatigué à la fin de la saison. 

Au cours des dernières semaines, il s’est ouvert des postes ici et là dans la LHJMQ. Et l’ex-entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi n’a pas voulu commenter les informations selon lesquelles il aurait discuté avec au moins une équipe.

« Je suis bien à Granby », a-t-il encore simplement dit.

Patrick Bergeron secondera encore Bosch la saison prochaine. Le retour de Santino Pellegrino n’est pas confirmé alors que Jean-François Leblond, lui, a accepté l’offre du Collège Dawson pour diriger l’équipe de hockey féminin de l’institution. Frédérick Roy s’occupera encore des gardiens.