Roger, Josée et Serge Fortin, les éminences grises derrière le splendide Parcours du Vieux Village.

Bon 25e au Parcours du Vieux Village !

CHRONIQUE / Au moment où la famille Fortin a fondé le Parcours du Vieux Village, en 1994, elle était loin de penser que 25 ans plus tard, son « bébé » serait non seulement dans une aussi belle condition, mais que plus de 200 personnes s’y rassembleraient pour fêter son quart de siècle !

C’est donc dans une ambiance survoltée et des plus festives que, samedi dernier, deux départs simultanés (l’un à 7 h 30 et l’autre à 12 h 30) ont été organisés pour permettre au plus grand nombre de golfeurs de célébrer l’événement. En soirée, on invitait ces mêmes golfeurs à partager un succulent repas au chalet du club, histoire de participer à un de ces « get together » dont seuls le grand manitou, Roger Fortin, et son directeur des opérations et professionnel, Marc Hurtubise, connaissent le secret. Bien entendu, je m’en serais voulu de décliner l’invitation de Marc, un ami. C’est donc avec plaisir que j’ai participé à cette grande fête. J’en ai, bien sûr, profité pour y noircir mon calepin ! En voici les fruits.

*****

En jasant avec Roger, j’ai été surpris d’apprendre que sa famille a d’abord été sollicitée, à la fin des années 80, par le maire de Bromont Pierre Bellefleur. Il souhaitait doter la municipalité d’un club de golf public, puisque l’entreprise locale Canadian Golf Landscaping était déjà un gros joueur dans l’industrie.

*****

Toujours au sujet de ce gentleman qu’est Roger, l’année 2018 représente définitivement un véritable tournant dans sa carrière. L’organisateur du 25e anniversaire du club soufflera bientôt 70 bougies, tout en célébrant également ses 50 ans dans le monde des affaires. 

*****

Le couple formé de Lise et d’André Foucault n’aurait pour rien au monde manqué ce rendez-vous, lui qui a fait le trajet Napierville-Bromont pour venir saluer les membres de la famille Fortin. Tous sont des amis d’enfance. Aux dires du sympathique couple, les Fortin, « malgré leurs succès en affaires (ils ont notamment aidé à la mise sur pied des clubs La Seigneurie de Mont-Saint-Hilaire, Inverness de Lac-Brome et le Parcours du Cerf de Longueuil, toujours en compagnie de l’architecte de renom Howard Watson) sont restés les mêmes. Des gens de grande classe, simples et accueillants. » Et je partage entièrement son opinion !

*****

Membre depuis quelques années au Parcours du Vieux Village, l’ex-directeur général du club de golf Granby St-Paul, Gérard Arbour, était dans une forme splendide ce jour-là, lui qui arpente le terrain plusieurs fois par semaine. Par contre l’ami Gérard — pour lequel j’ai le plus grand des respects — m’avouait ressentir quelques problèmes avec les coups roulés de moins de cinq pieds. Après avoir essayé la « claw grip », la « cross-handed grip » et la prise de type « rainbow », il dit toujours éprouver de la difficulté à les caler de façon régulière, ce qui fait en sorte que sa carte de pointage en souffre énormément. Mon cher Gérard, comme me le disait récemment le professionnel Daniel Talbot, « pour effectuer de courts coups roulés, il n’y a pas de secrets... Arrive à la balle en regardant ta ligne. Aligne ton putter vis-à-vis celle-ci. Regarde une fois le trou. Laisse la tête sur la balle et frappe sans trop te poser de questions... »

Quand on y pense, c’est logique, n’est-ce pas ?

*****

Quant à lui, mon bon ami Serge Gravel a passé la journée en compagnie de son pote Jacques Tardif et de leurs épouses respectives, Suzette Fournier et Colette Thibodeau. De notre côté, ma conjointe Geneviève et moi, puisque nous habitons en bordure du parcours, en avons profité pour le faire découvrir à nos inséparables complices Réjean Gélineau et Josée Bousquet. D’ailleurs, sans le jeu court de nos épouses (Geneviève réussissant un long coup roulé pour nous procurer un oiselet au trou no 7, et Josée faisaint de même au trou no 14), jamais nous n’aurions ramené une carte de 67 (cinq sous la normale) dans ce tournoi amical, disputé selon la formule Vegas à quatre joueurs.

*****

Plusieurs personnes n’en revenaient tout simplement pas de voir la ressemblance entre Vincent Bienvenue et le chanteur Justin Timberlake. Même visage, même silhouette, même démarche et mêmes goûts vestimentaires. Tellement, qu’on dirait qu’ils ont été séparés à la naissance !

*****

Une fois la ronde terminée, nous en avons ri un bon coup grâce à l’humour de l’ami Yves Gendron, alias André Rider pour les intimes, lui qui était assis à notre table avec le pro Marc Hurtubise et sa conjointe Nancy, Mike Dubé et son épouse Martine, Stéphane Houle, la professionnelle adjointe Francesca Palardy, et le vénérable Réal Hamelin. Un vrai clown ce Yves ! 

*****

Étaient également présents au tournoi : Ariane Labelle, Larry Green, Hélène Daniel, Jean Girard, Louise Paquette, Alain Thibeault, Marco Manny père et fils, Michel Marier, Éric Ouimet, Jacques Charbonneau, Serge Martel, Suzanne Shaw, Rollande Richer, Pierre Sauriol, Sylvie Bouthillier, Daniel Caron, Lucie Harbec, Rémi Demers, Dave Lanoue, Bruno Gendron, Jocelyne Poulin, Alain Bisaillon, David Poulin, Dave Romanesky, Marcel Busque et Daniel Dupré, pour ne nommer que ceux-là !

Robb Nash (à droite) et son band. Ils s’arrêteront à Granby pour une deuxième fois le mercredi 24 octobre prochain.

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

J’avais prévu, cette semaine, vous parler dans cette rubrique du South Shore Golf Course et du Reflection Bay, mais faute d’espace, je le ferai dans l’édition de samedi prochain. Toutefois, sachez que vous ne perdez rien pour attendre ! Ce sont vraiment deux parcours d’exception. 

*****

Du tennis pour une bonne cause 

Le 8 septembre dernier avait lieu, au club de tennis St-Luc, le 1er Omnium Démystifions le suicide, sous la présidence d’honneur de Dre Caroline Tanguay, omnipraticienne bien connue pour son implication dans la région. Cette compétition amicale regroupant 34 participants du monde des affaires de Granby et des environs avait pour but d’amasser des fonds pour le Projet Robb Nash, ce chanteur qui, accompagné de son band, parcourt les écoles du Canada afin de démythifier le suicide chez les jeunes et, bien évidemment, le prévenir. Si l’an dernier l’artiste avait fait tout un tabac en présentant son spectacle devant tous les élèves du Verbe Divin, cette année, les organisateurs Linda Poulin et Michel « Popote » Pothier ont réservé le Palace pour la journée du 24 octobre. Nash s’y produira cette fois avec comme spectateurs non seulement les étudiants de première secondaire du Verbe, mais aussi devant ceux de l’école secondaire Massey-Vanier de Cowansville et de certaines autres écoles à confirmer. Bien entendu, l’Omnium de tennis sera de retour l’an prochain et on espère doubler tant son nombre de participants que la somme de 2 150 $ récoltée cette année.