Un des objectifs de la pilote de motoneige en Semi Pro Champ Sabrina Blanchet a été atteint hier en fin d’après-midi. Talonnée par ses plus proches rivaux Danick Lambert et Steven Marquis, la seule athlète féminine dans sa catégorie est sortie grande gagnante de la finale Semi Pro Champ du Grand prix Ski Doo de Valcourt.

Blanchet sur la plus haute marche du podium

Un des objectifs de la pilote de motoneige en Semi Pro Champ Sabrina Blanchet a été atteint hier en fin d’après-midi. Talonnée par ses plus proches rivaux Danick Lambert et Steven Marquis, la seule athlète féminine dans sa catégorie est sortie grande gagnante de la finale Semi Pro Champ du Grand prix Ski Doo de Valcourt.

C’est avec une grande fierté que son père Réjean Blanchet parlait de la victoire de sa fille qui baigne dans l’univers des courses depuis qu’elle est enfant. « Elle a réussi à faire la job et je suis très fière de ma fille. Ça allait de mieux en mieux. Nous savions que le châssis de la motoneige allait bien, il restait à ajuster la mécanique. On est confiant, mais il faut faire en sorte que la machine finisse la totalité des tours. »

La pilote #79 est ravie d’avoir gravi la première marche du podium. « Depuis hier, on a des problèmes de moteur. Chaque fois que j’embarquais sur la piste, le moteur sautait. Aujourd’hui, j’ai couru avec un nouveau moteur et il a tenu le coup. On a gagné la finale. On est super content! » se réjouit la Drummondvilloise.

Suivie de près par Danick Lambert, la gagnante a traversé la ligne d’arrivée avec moins d’une seconde d’avance sur son plus proche adversaire. « Je suis partie sur la deuxième ligne, car je n’ai pas terminé les qualifications. J’ai dû dépasser mes adversaires un à un. Après quatre tours, je suis finalement passée troisième. Il restait deux tours quand j’ai pris la première position. C’était une super course! La piste était pratiquement parfaite », raconte Sabrina Blanchet.

Samedi, la pilote participera à la course de la classe Pro Champ et Semi pro Champ. « Avec le temps plus froid, l’état de la piste sera encore meilleur », ajoute-t-elle.

Plus tôt en après-midi, les Québécois Steven Marquis, Sabrina Blanchet, Jason Lavallée et Felipe Roy Lalonde se sont qualifiés pour la finale Pro Champ. Ils sont arrivés derrière Gunnar Sterne en première position suivi de Blain Stephenson et Mike Hakey. Malgré sa septième position en finale, Felipe Roy Lalonde s’est quand même démarqué en qualification en additionnant les meilleures performances parmi ses adversaires québécois, vendredi.

Dans la classe Snocross et Pro Lite, le jeune Théo Poirier est arrivé bon deuxième, après s’être battu sans relâche avec le gagnant Maxime Taillefer. Les pilotes se sont disputé la première place pendant presque la totalité de la course.

Le franco-ontarien Yanick Boucher a remporté la finale de snobike malgré des conditions météorologiques passablement difficiles.

Karl Daigle, de retour sur le Circuit Yvon-Duhamel après une blessure au pied, a terminé la finale Moto pro Am 450 au quatrième rang derrière les Québécois Alexandre Mailhot, Samuel D’Astous et Alex Dumas (gagnant).

La première journée de courses du Grand Prix s’est terminée sous les flocons avec des vents de 35 km/h et des rafales à 62 km/h.

Accrochage sur l’ovale de glace

La finale de Pro formula 500 sur ovale de glace était à peine commencée vendredi soir qu’un accrochage entre deux pilotes est survenu. Plus de peur que de mal puisque aucun des deux pilotes n’a été blessé. Seule la mécanique en a pris un coup.

L’avertissement de grands vents annoncé sur la région de Valcourt n’a pas modifié le programme de courses du Grand prix Ski Doo vendredi. Quelques pratiques ont été annulées pour garder l’ovale de glace dans un état maximal, sans plus.

« Ce matin, les températures s’élevaient au-dessus de zéro, alors nous avons adapté les pratiques pour éviter de briser la glace. Le vent s’est levé cet après-midi et nous allons seulement annuler la pyrotechnie de ce soir sur la piste. C’est davantage pour sécuriser l’équipement et s’assurer qu’ils sont sécuritaires autant pour le public que pour les athlètes », explique Véronique Lizotte, directrice générale du Grand prix.

Un accident de snocross a eu lieu en après-midi. Le pilote a été transporté au CIUSSS de l’Estrie — CHUS à Fleurimont. « C’est un jeune athlète. On a dû arrêter la course », souligne Véronique Lizotte. Un pilote a également eu un accident en soirée pendant la finale de la classe snocross sport1. La course a été interrompue.

Le vendredi est une journée d’ajustement pour les organisateurs du plus grand évènement de courses hivernales au monde. « Depuis deux ans, nous avons des préinscriptions obligatoires, donc nous avons une bonne idée du nombre de pilotes qui se présenteront. C’est une journée d’ajustement avec des inscriptions tardives sur place. Nous mettons un maximum d’incitatifs pour que les pilotes s’inscrivent à l’avance. Ce matin, nous avions près de 450 inscriptions. Ce serait une belle édition avec beaucoup d’athlètes », affirme la directrice.

La programmation complète du Grand prix Ski Doo de Valcourt est disponible au www.grandprixvalcourt.qc.ca.