Steve Bernard a remporté sa troisième victoire de la saison à l’Autodrome.

Bernard a eu le dernier mot

Steve Bernard a eu le dessus sur Steve Bernier lors d’une finale qui a pris fin sur un vert-blanc-quadrillé, vendredi soir, à l’Autodrome Granby.

Meneur au championnat chez les modifiés, Bernier avait la mine basse au sortir de sa voiture. Après tout, il a été en tête du 16e au 48e tour, lui qui avait pris les commandes après que Gino Clair eut envoyé Mathieu Desjardins, alors premier, dans le mur. Il a été dominant avec un grand D pendant 32 tours et seule une dernière relance pouvait le priver de la victoire.

Mais le drapeau jaune est tombé et le Granbyen Bernard a eu le dessus sur le Maskoutain par pas grand-chose. Une finale spectaculaire et un show au goût des quelque 2700 amateurs présents.

« C’est pas compliqué, j’ai manqué mon coup sur la dernière relance, a dit Bernier. C’est fâchant après avoir mené pendant si longtemps… »

Bernard, qui a signé sa troisième victoire de la saison chez lui, avait le sourire facile. D’autant plus qu’il était parti 17e.

« Honnêtement, j’ai été chanceux, a-t-il dit. Steve était super rapide et je n’aurais eu aucune chance de le rattraper n’eût été de ce dernier drapeau jaune. Merci aussi à Mathieu Boisvert, qui m’a ouvert le chemin en bas de piste. »

David Hébert, avec sa nouvelle voiture équipée d’un moteur W16, a pris la troisième place. Mathieu Boisvert et Michaël Parent ont complété le top 5.

François Bernier et Alain Boisvert avaient pris congé vendredi soir.

Sylvestre : disqualification et accident
Dans l’édition de mercredi de La Voix de l’Est, Danick Sylvestre avouait qu’il savourait les succès qu’il connaît cette saison chez les sports compacts. Mais voilà, les derniers jours ont viré au cauchemar pour le pilote d’Ange-Gardien.

D’abord, Sylvestre a appris qu’il avait été disqualifié en raison de l’utilisation d’une pièce non permise lors de sa dernière victoire. Puis, vendredi soir, il a été victime d’un accrochage avec Sébastien Labonté, au 11e tour de la finale prévue pour 20, accrochage qui a laissé sa voiture endommagée pour la peine. Il a terminé huitième.

Sa disqualification a fait en sorte qu’il a dégringolé au classement. De premier qu’il était, il s’est retrouvé quatrième.

Le promoteur Dominic Lussier a tenu à préciser que la pièce non permise utilisée par Sylvestre n’avait en rien amélioré les performances de la voiture no. 9s. Bref, qu’elle n’était pas la cause de ses succès.

Claude Cournoyer l’a finalement emporté vendredi chez les sports compacts.

Martin Pelletier, avec sa sixième victoire consécutive et sa septième depuis le début de la saison, s'est pour sa part encore imposé en sportsman. Et pour finir la soirée, Pascal Payeur a remporté le derby de démolition de la classe pro-stock, alors que seulement 11 des 20 voitures qui avaient pris le départ ont réussi à franchir le fil d'arrivée.