«J’ai accepté de revenir comme adjoint sans savoir ce qui m’attendait dans le futur. Mais pour moi, ça a toujours été un voeu pieux de retourner à la barre des Inouk», a avoué Patrick Bergeron mercredi.

Bergeron de retour à la barre des Inouk

Patrick Bergeron renouera avec les fonctions d’entraîneur-chef des Inouk de Granby l’automne prochain. Adjoint de Patrice Bosch au cours des deux dernières saisons, le Roxtanais semblait être un candidat naturel à sa succession.

«J’ai accepté de revenir comme adjoint sans savoir ce qui m’attendait dans le futur. Mais pour moi, ça a toujours été un voeu pieux de retourner à la barre des Inouk», a avoué Bergeron en entrevue avec La Voix de l’Est mercredi.

«Après mon premier passage comme entraîneur-chef (entre 2010 et 2012), j’avais l’impression d’avoir laissé du travail inachevé.»

Les Inouk ont entretenu le suspense pendant plusieurs mois avant de confirmer leur retour à Granby puis d’adopter la structure d’un organisme sans but lucratif (OSBL) à la fin juin. La formation de la Ligue de hockey junior AAA du Québec a ensuite embauché François Graveline, qui sera secondé par Samuel Bessette, au poste de directeur général.

Il ne restait donc plus qu’à trouver un entraîneur-chef pour remplacer Patrice Bosch, qui a accepté un mandat important avec le Genève-Servette Hockey Club, en Suisse. C’est maintenant chose faite.

«Je ne dirais pas que le processus a été long et frustrant, parce qu’on a été informés régulièrement par la direction», a précisé Bergeron.

«Je crois que les Inouk sont entre bonnes mains. L’OSBL est dirigé par des personnes de qualité.»

Bergeron n’a pas encore choisi les futurs membres de son personnel d’adjoints. Ceux qui étaient en place la saison dernière seront néanmoins considérés. 

Un départ controversé 

Patrick Bergeron n’a pas souhaité revenir trop longuement sur son départ controversé en 2012. Si on parlait à l’époque d’une démission, il estime aujourd’hui que la décision a été prise d’un commun accord.

«Il y avait des divergences d’opinions importantes au sein de l’organisation. Ma situation personnelle et professionnelle amenait aussi certains problèmes», a raconté le Roxtonais. 

Grand responsable du programme de hockey de l’école secondaire Massey-Vanier, il continuera néanmoins de cumuler différentes fonctions au cours des prochains mois.

Bergeron partira aussi une dizaine de jours pour l’Italie en décembre, alors qu’il oeuvra comme adjoint avec l’équipe canadienne de hockey dans le cadre des Jeux olympiques des sourds.

Patrick Bergeron a récemment rencontré le DG Graveline afin de préparer la saison 2019-2020. Par contre, il ne souhaite pas déroger outre mesure de la «formule gagnante» développée ces dernières années.

«J’aime les équipes rapides et responsables défensivement, mais aussi solides en possession de la rondelle. On aura encore du hockey excitant à Granby l’hiver prochain.»