«C'est une contre-performance qui était un peu attendue par contre. On a eu de la misère à avoir des bonnes pratiques avec les blessées, les vacances et tout», indique l'entraîneur John Van Doorn (au centre de la photo).

Basketball: retour pénible pour les Inouk

Après deux mois d'inactivité, le retour à l'action fut pénible pour les équipes de basketball du cégep de Granby, qui se sont inclinées à domicile vendredi soir face à leurs adversaires de Drummondville.
Chez les Inouk féminines, cette défaite de 48-35 met un terme à une séquence de sept gains consécutifs.
«C'est une contre-performance qui était un peu attendue par contre. On a eu de la misère à avoir des bonnes pratiques avec les blessées, les vacances et tout», indique l'entraîneur John Van Doorn.
«C'est dommage parce que ça va être presque impossible de finir premiers», regrette-t-il.
En l'absence des capitaines Sarah Vincent et Félycia Mailhot, Alexandra Nogues et Natasha Gosselin ont mené l'attaque avec 10 points chacune.
Du côté masculin, Granby a encaissé un cinglant revers de 99-50 face aux Voltigeurs.
«À un moment donné, c'était 35-15, raconte l'entraîneur Philippe Côté-Jacques. Après, ça a déboulé. Ils avaient plus de profondeur que nous.»
Avec une récolte de 28 points, le vétéran Frédérick Jean-Diotte est le seul à s'être véritablement illustré dans le camp perdant.