Heïdi Van Doorn a mené l’attaque granbyenne avec 18 points vendredi soir.

Basketball féminin: les Inouk dominent à la maison

L’équipe de basketball féminin du Cégep de Granby a obtenu son meilleur résultat depuis le début de la saison vendredi soir, alors qu’elles ont dominé le Collège Laflèche 85-23.

« On a vraiment bien joué, mais l’opposition était faible », précise l’entraîneur-chef des Inouk, John Van Doorn.

Après plusieurs années d’absence, les représentantes du Collège Laflèche effectuent un retour en division 2 du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

« Malheureusement, je crois qu’elles vont avoir de la misère toute la saison... », anticipe Van Doorn.

Les Inouk féminines menaient déjà 61-12 à la mi-temps.

« Ensuite, on a arrêté de mettre la pression, on ne faisait plus de contre-attaques. On ne voulait pas humilier nos adversaires davantage. Ce n’était pas le but. »

Huit paniers de trois points ont notamment aidé la cause granbyenne. Toutes les joueuses locales se sont également inscrites au pointage. Heïdi Van Doorn a néanmoins mené la charge avec 18 points, suivie de Janviere Taratibu Irakoze (17) et de Maude Thériault (16).

« Maude a aussi volé beaucoup de ballons en défensive. Elle a été très efficace », estime John Van Doorn, qui a aussi souligné la bonne performance de la recrue Juliette Pitre.

Puisqu’elles disputeront leurs quatre prochains matchs sur la route, les Inouk féminines retrouveront seulement leurs partisans à la fin janvier. « Ce n’est pas l’idéal. Shawinigan a une très bonne équipe, donc ce ne sera pas facile vendredi prochain. Ensuite, contre Drummondville et Victoriaville, ce sont des matchs qu’on peut gagner, mais c’est toujours plus difficile à l’extérieur. »

Les représentantes du Cégep de Granby ont connu deux victoires et autant de défaites depuis le début de la saison. Elles espèrent présenter une fiche positive à la pause du temps des Fêtes.

Les gars en tournoi

Quant à eux, les Inouk masculins étaient en congé le week-end dernier pour ce qui est des activités du RSEQ. Une portion de l’équipe a toutefois pris part à la Classique des Élites, un tournoi de basketball senior tenu au Collège Mont-Sacré-Coeur. Une participation qui s’est soldée par trois défaites en autant de matchs.

Pour une sixième année d’affilée, les honneurs de la classe « compétitif masculin » sont plutôt allés à la formation « 450 », composée de plusieurs anciens du Cégep et de l’école J.-H.-Leclerc, dont Jason Arès-St-Onge et Matthew Van Doorn.

Par ailleurs, trois équipes se partageaient la tête au terme du tournoi à la ronde de la catégorie « amical mixte ». Le différentiel a donc servi de bris d’égalité, permettant aux « No Names » de remporter le trophée Gilles-Roy.

La 10e mouture de la Classique des Élites permettra de remettre 2 000 $ à la Fondation du Collège Mont-Sacré-Coeur. Ces sommes contribueront à différents projets sportifs au profit des élèves de l’institution granbyenne.

« On a aussi comme objectif de créer un engouement autour du basketball à Granby, parce que ça se perd un peu. Il y a de moins en moins d’équipes scolaires dans la région. Plusieurs jeunes viennent voir jouer leurs parents lors du tournoi, donc si on peut créer une étincelle chez eux, c’est tant mieux », mentionne l’organisateur Sébastien Nadeau.