Les Inouk du basketball féminin ont perdu leurs deux matchs dans le cadre du championnat de la conférence Nord-Est, samedi du côté de Chicoutimi.

Basketball collégial: les Inouk s’inclinent aux régionaux

Les Inouk du basketball féminin sont reparties bredouilles du championnat de la conférence Nord-Est du RSEQ, disputé ce week-end à Chicoutimi. Les représentantes du Cégep de Granby ont perdu leurs deux parties au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En entrevue avec La Voix de l’Est jeudi, l’entraîneur John Van Doorn ne se faisait pas d’illusions quant à l’issue du premier match de son équipe aux régionaux. Les Inouk ont effectivement été corrigées 66-9 par les joueuses du Cégep Champlain St. Lawrence samedi avant-midi.

« Comme on n’avait pratiquement aucune chance de gagner, les filles ont mis très peu d’efforts. Même si on restait surtout près de la ligne de trois points, sans prendre trop de risques, les contre-attaques adverses nous ont fait mal », a expliqué Van Doorn.

Bien que le focus était clairement placé sur le second match de la journée dans le camp granbyen, les Élektriks du Collège Shawinigan ont tout de même soutiré une victoire de 59-56 dans les dernières minutes. Après une maigre récolte de trois points lors du troisième quart, les Inouk ont été forcées de jouer du basketball de rattrapage.

« Par contre, les filles n’ont jamais lâché. On aurait vraiment aimé gagner ce match. »

Grâce à un gain de 72-68 en prolongation contre le Cégep Garneau, les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy ont été sacrées championnes de la conférence Nord-Est. Les porte-couleurs du Cégep Champlain St. Lawrence ont battu celles du Cégep de Chicoutimi 75-67 pour mériter la troisième place.

Aucune équipe de la section Centre-du-Québec (celle des Inouk) ne s’est donc qualifiée pour le championnat provincial.

Rappelons que les Inouk du basketball masculin (16 défaites en autant de parties) ne participaient pas aux régionaux, remportés par le Collège Champlain-Lennoxville du côté de Thetford Mines.

Le temps de dire au revoir

Cinq finissantes des Inouk ont officiellement terminé leur carrière collégiale samedi. Il s’agit d’Alexandra Nogues, Laurie Dubé, Laurie Laflamme, Karyann Lebel et Sarah Mercier.

« C’est certain qu’il y a eu des moments émotifs. Plusieurs personnes de qualité quittent l’équipe », a souligné John Van Doorn.

Ce dernier pourra néanmoins compter sur le retour de cinq athlètes l’automne prochain. Amélie Benoit devrait d’ailleurs être l’un des éléments-clés de la formation granbyenne lors de la prochaine saison.