Crispin Miwo a bien fait à son dernier match dans l’uniforme des Inouk.
Crispin Miwo a bien fait à son dernier match dans l’uniforme des Inouk.

Basket: les Inouk masculins s’offrent enfin une victoire

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Les Inouk du basketball masculins se sont offert un cadeau de Noël avant l’heure dimanche après-midi, alors qu’ils ont officiellement signé leur première victoire cette saison. Une solide fin de match leur a permis de vaincre les Voltigeurs à Drummondville par la marque de 66-63.

« Après le match, les gars étaient très heureux. Ils étaient très soulagés, parce qu’ils savaient qu’on avait terminé la dernière saison à 0-16 », a souligné l’entraîneur adjoint Michael Eagleton, qui dirigeait l’équipe dimanche.

En fait, les représentants du Cégep de Granby avaient déjà battu les Voltigeurs le 22 novembre dernier. Suspendu pour trois matchs après deux fautes techniques lors de la rencontre précédente, l’entraîneur-chef Frédéric Parent n’avait toutefois pas été mis au courant. Son équipe a donc été disqualifiée quelques jours plus tard.

« Les gars étaient déçus et abattus. Ça a paru lors du match suivant (défaite de 70-45 contre Saint-Hyacinthe) », a observé Eagleton.

Dimanche, les Voltigeurs menaient après trois quarts. Les Inouk ont toutefois déployé une défensive « tout-terrain », ce qui leur a permis de créer de nombreux revirements et, éventuellement, de renverser la vapeur.

« En fin de match, William Nicol a réussi un lancer de trois points dramatique qui a créé l’égalité 63-63. On a ensuite été capables d’arracher la victoire. »

Olivier Mugisha a mené la charge avec un total de 19 points, bien appuyé par William Nicol (15 points). En plus d’amasser 12 points, Crispin Miwo a été précieux en défensive à son dernier match avec les Inouk, lui qui poursuivra son cheminement dans un autre établissement scolaire.

Toujours classée au dernier rang dans la division B, la formation granbyenne sera inactive jusqu’au 24 janvier.

Les filles s’imposent aussi

Les Inouk féminines ont également terminé la portion automnale de la saison 2019-2020 sur une très bonne note à Drummondville. Contre des rivales qui n’ont toujours pas gagné après six matchs, elles se sont facilement imposées 67-29.

« C’était 26-18 à la mi-temps, donc on a accordé seulement 11 points par la suite. On a amorcé le troisième en lion, c’est ce qui a fait la différence », a raconté l’entraîneur-chef John Van Doorn.

Van Doorn est très heureux du classement de sa troupe au moment d’amorcer le long congé. Avec une fiche de 5-3, les Inouk sont actuellement deuxièmes dans la section Centre du Québec, en division 2 du RSEQ. Considérant que Shawinigan et Trois-Rivières ont un match en main, leur avance pourrait toutefois être plus confortable.

« On a subi une défaite très plate la semaine dernière (à Victoriaville). Une de leurs joueuses aurait de l’être expulsée après cinq fautes, mais elle s’est plutôt retrouvée sur le terrain à la fin et elle a marqué le panier de la victoire. C’est considéré comme une erreur administrative... », a déploré John Van Doorn.

Notons que son équipe perdra « un gros morceau » puisque Janvière Irakoze Taratibu entamera bientôt des études universitaires.