L’équipe du club de Cowansville : Marie-Élaine Labelle (adjointe au DG), Luc Labbé (directeur général) et Manon Grégoire (responsable de la boutique)

Autre Expo-Golf, autre bain de foule!

CHRONIQUE / Il y a quelques semaines, je vous ai partagé quelques échos provenant du salon Expo-Golf de la Rive-Sud qui se tenait à Boucherville. Comme j’y avais fait la rencontre de plusieurs intervenants de la région (dirigeants, professionnels, employés ou amateurs), j’avais quitté l’enceinte de l’Hôtel Mortagne avec un calepin rempli de notes. Bien entendu, en me pointant au salon de Montréal-Laval, présenté il y a une dizaine de jours à la Place Forzani, je m’attendais à en rencontrer un peu moins, voire une poignée, étant donné que le salon de la Rive-Sud avait été fort couru par les gens du coin. Mais je me suis royalement trompé : des gens d’ici, j’en ai rencontré des centaines !

Voici d’ailleurs quelques potins émanant de mes conversations.

*****

Une équipe du club de golf de Cowansville, comme bien d’autres, était présente à ce salon. On retrouvait parmi celle-ci le couple formé de Luc Labbé (directeur général) et de Manon Grégoire (responsable de la boutique), lesquels étaient accompagnés de la nouvelle directrice adjointe, Marie-Élaine Labelle.

Marie-Élaine, qui occupait avant un poste au sein de la Fondation de l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, semble emballée par ce nouveau défi. De son côté, Manon disait qu’elle ne fait que poursuivre son histoire d’amour avec le golf de Cowansville, elle qui y est associée depuis plusieurs années, et ce, à travers différents rôles. Quant au DG Labbé, il disait que le club entreprenait, cette année, un nouveau virage en mettant davantage l’accent sur l’expérience client. Pour le fréquenter à quelques reprises chaque été depuis mon arrivée dans la région, je ne vois pas comment on pourrait y améliorer le service à la clientèle. À chacune de mes visites, non seulement nous a-t-on déroulé le tapis rouge, mais j’ai pu souvent observer qu’il en était de même pour tous les clients. Bref, le club de Cowansville a toujours été pour moi synonyme de grande classe.

L’état-major du club de golf du Château-Bromont : Martin Ducharme (directeur général), Nathalie Potvin (adjointe à la direction) et Dave Lévesque (professionnel en titre)

*****

Dans ma chronique d’il y a 15 jours, j’ai mentionné que je m’y étais pris à trois reprises pour faire la rencontre de gens associés au club du Château-Bromont au salon de Boucherville tellement leur kiosque était bondé d’amateurs venus se procurer un de leurs divers forfaits. Cette fois, comme je m’étais présenté presque à l’ouverture, je croyais pouvoir jaser avec Martin Ducharme, le directeur général, et son adjointe, la pétillante Nathalie Potvin, en toute tranquillité. J’avais encore une fois sous-estimé la popularité du club. Ce n’est qu’après avoir fait le tour des différents kiosques que j’ai pu m’entretenir avec eux. Fidèles à leurs habitudes, Martin et Nathalie avaient de nombreuses exclusivités à annoncer, dont la mise sur le marché de nouveaux forfaits « golf et nuit en condo » complétant ainsi les traditionnels « golf et hôtel », en collaboration tant avec l’Auberge qu’avec l’Hôtel Château-Bromont. D’autre part, soulignons que ce club, qui a été le parcours le plus honoré au Québec en 2018, profitera de l’été 2019 pour ajouter l’aspect musique à ces voiturettes électriques, un peu comme l’ont fait certains parcours privés de la Floride et de l’Arizona au cours des dernières années. Une autre preuve comme quoi au « Château », on ne cesse jamais d’innover !

*****

Un peu plus loin, j’ai croisé mon amie, la professionnelle et animatrice de Golf-Tonus, Sylvie Schetagne. Elle me disait avoir entamé des démarches pour mettre sur pied un concept de stage de deux jours. Ce séjour, qui serait offert sur l’un des parcours de Bromont, aurait comme thèmes principaux tant la santé que le golf. On ne peut donc que souhaiter la meilleure des chances à cette femme fantastique.

*****

J’ai eu beaucoup de plaisir à renouer avec l’ex-commentateur Serge Deslongchamps, que j’ai déjà eu comme patron au début des années 2000, alors que je collaborais au défunt Journal Golf, une publication distribuée un peu partout au Québec et pour laquelle je couvrais la région de la Mauricie et le Centre-du-Québec. Semi-retraité du milieu des communications — il accepte encore quelques contrats ici et là dont celui d’être l’un des animateurs des divers salons Expo-Golf —, il occupe depuis quelques années le poste de directeur des opérations golf au club le Cardinal de Laval. Tout au long de notre conversation, Serge me disait aussi se réjouir du retour dans la région de son frère Yves, lui qui vient d’être nommé directeur général de la Ville de Farnham.

Carol Groleau et son épouse Guylaine Beauchamp deviendront grands-parents cet été. Deux fois !

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

Le confrère Fernand Bélanger, qui jouit maintenant d’une retraite pleinement méritée, m’informe que la date limite pour la remise des dossiers de candidatures pour le programme de bourses en sport de la Ville de Granby, d’abord prévue pour la fin avril, a été devancée au 5 avril. Aussi, il m’apprend que six athlètes de la région de Richelieu-Yamaska venant de participer aux finales provinciales des Jeux du Québec ont remporté des bourses remises tant par la multinationale Saputo que par la Fondation de l’athlète d’excellence. Ce sont Maxime Bourgeois (Granby, soccer), Béatrice Daviault (Saint-Damase, sports équestres), Édouard Proulx (Saint-Valérien, BMX), Laurie Jussaume (Contrecoeur, cyclisme), Tali Darsigny (Saint-Simon, haltérophilie) et Kwaba Junior Kabwe (Saint-Hyacinthe, soccer). Un bon coup de chapeau à ces différents récipiendaires !

*****

Appelez-les « Papy » Carol et « Mamie » Guylaine ! Nos inséparables et fidèles complices, le photographe Carol Groleau et sa conjointe Guylaine Beauchamp, passeront un été fort occupé, puisqu’ils deviendront grands-parents, et ce, deux fois plutôt qu’une. Julien Groleau (fils de Carol, né d’une union précédente) et sa copine Karine Latendresse verront Bébé William se joindre à leur petite famille, tandis que Karina Carrière (fille de Guylaine, née elle aussi d’une précédente union) et son amoureux Jonathan Forgues recevront la visite de la cigogne au début du mois de septembre. Geneviève, Sidney et moi offrons toutes nos félicitations aux futurs parents et grands-parents !