«C’est une soirée qui donne souvent le ton au reste de l’été», explique Dominic Lussier en parlant de la première visite de la saison des bolides de la série Empire Super Sprints.

Autodrome: le vrai début de saison

Les bolides de la série Empire Super Sprints s’amènent en ville, vendredi soir, pour la première de leurs deux visites annuelles à Granby. Une visite, comme on l’a déjà écrit, qui lance ni plus ni moins la saison de l’Autodrome aux yeux de plusieurs.

« À chaque année, on s’organise pour que tout soit prêt pour la première visite des ESS, répète le promoteur Dominic Lussier. C’est notre premier gros événement de la saison, notre première foule importante. C’est une soirée qui donne souvent le ton au reste de l’été. »

Alain Bergeron et son gendre Dale Gosselin, de Saint-Pie, seront du rendez-vous. Pour Gosselin, qui l’avait emporté en août 2016 à Granby, il s’agira d’un premier départ cette saison. Bergeron, lui, courra encore à temps très partiel en 2018.

Jason Barney mène le classement de la série, devant Coleman Gulick et Matt Billings. Vainqueur à l’Autodrome en août dernier, Paulie Colagiovanni, 17 ans, est cinquième.

Le légendaire Steve Poirier se contente de courir à temps partiel depuis l’an dernier, mais il demeure toujours à surveiller.

La série Empire Super Sprints fête ses 35 ans. Elle a une belle histoire avec Granby.

Bon départ
Dominic Lussier affirme qu’il est satisfait du début de saison.

« On a été capables de présenter nos trois premiers programmes et juste ça, quand on sait à quel point la pluie nous a fait rager la saison dernière, c’est une excellente nouvelle, dit-il. Les foules n’ont pas toujours été énormes jusqu’ici, mais ce sont des foules du mois de mai. Je ne suis absolument pas inquiet. »

Lussier s’enthousiasme quand il parle du nombre de modifiés et de sportsman que l’on retrouve dans les puits. « Quand tu vois près de 30 modifiés et sportsman, c’est signe que l’intérêt est là. La suite ne peut qu’être positive. »