La vie d’Alexandre Viens a complètement changé en peu de temps.

Après le cancer, le Phœnix

Après avoir combattu le cancer et perdu plus de 60 livres en peu de temps grâce à de meilleures habitudes de vie, Alexandre Viens a été récompensé en étant repêché par le Phœnix de Sherbrooke en 12e ronde, samedi à Shawinigan.

La dernière année du Granbyen n’a pas été de tout repos. Mais elle s’est bien terminée.

« Il y a deux ans quand j’étais bantam, je pesais environ 250 livres. Je me suis entraîné beaucoup parce que j’espérais percer dans le monde du hockey. Je ne mangeais pas vraiment bien quand j’étais plus jeune. Là, je fais plus attention et je me suis entraîné davantage », explique celui qui a amassé 10 points en 27 parties lors de la campagne 2017-2018.

Par la suite, le hasard a fait en sorte qu’il s’est présenté à la clinique médicale pour apprendre une bien mauvaise nouvelle.

« Je me suis blessé aux Jeux du Québec. Je suis allé voir mon médecin de famille et le docteur a procédé du même coup à un examen général. Il a décelé une bosse sur mon cou et j’ai appris après plusieurs tests que j’avais un cancer de la glande thyroïde. J’ai eu très peur au départ. Mais j’ai pris ça une étape à la fois pour finalement être capable de bien m’en sortir. »

Cette expérience l’a motivé au plus haut point.

« Quand je faisais mes traitements au début de la saison, mes coéquipiers ont réalisé une vidéo qui m’a vraiment motivé. J’ai travaillé fort. Je savais que j’avais du monde derrière moi pour m’appuyer. Sur le lit d’hôpital, je n’avais qu’une idée en tête : m’entraîner fort et être prêt pour la prochaine saison. J’avais un objectif et je l’ai atteint », explique le nouveau membre du Phœnix.

« Alexandre mérite ce qui lui arrive, indique son entraîneur du midget espoir Jean-Christophe Poulin, d’ailleurs vu comme un sérieux candidat au poste d’entraîneur adjoint du Phœnix. Il a reçu un diagnostic de cancer l’été dernier. Il s’est pris en main et il a multiplié les efforts pour finalement devenir le joueur qu’il souhaitait être. Il a raté le début de saison et quelques entraînements à cause de ses visites à Sainte-Justine. Les derniers événements ont forgé son caractère et maintenant, il ne s’assoit plus sur son talent. Sa sélection est comme une cerise sur le sundae. »

Zachary Barabé, son entraîneur Jean-Christophe Poulin, Alexandre Doucet (rangée du haut) ainsi que Alexandre Viens et David Provencher sont les quatre membres actuels des Harfangs du Triolet à avoir été repêchés samedi par une équipe de la LHJMQ.

Quatre Harfangs repêchés

Alexandre Viens n’est pas le seul membre des Harfangs midget espoir à avoir été repêché.

David Provencher a également été sélectionné en 12e ronde.

« C’est une journée très spéciale, admet le gardien de but du Phœnix. J’ai été choisi par une belle organisation qui se trouve proche de chez moi. Durant toute ma jeunesse, j’espérais pouvoir porter le chandail du Phœnix et je suis très content. J’avais hâte d’entendre mon nom. J’étais un peu stressé. Le sentiment n’est pas agréable. Je me disais que peut-être que je ne me ferais pas repêcher. Je suis resté calme et même si ça n’avait pas fonctionné, j’aurais travaillé encore plus fort. »

Alexandre Doucet a toutefois été le premier Harfang à quitter les gradins du Centre Gervais Auto, et ce, en 6e ronde.

« J’étais soulagé d’être repêché, confie l’attaquant choisi par les Foreurs de Val-d’Or. Je ne connais pas vraiment les Foreurs, mais je connais le nouvel entraîneur Pascal Rhéaume et aussi quelques joueurs repêchés cette année. »

Le nom de Zachary Barabé a été rayé de la liste en 9e ronde. Le joueur de centre a rejoint l’organisation de Shawinigan.

« Les Cataractes ne se trouvent pas si loin de chez moi. Quand j’ai été sélectionné, c’était particulier, parce que je me trouvais déjà à Shawinigan. Les amateurs semblent adorer leur équipe. »

Barabé rejoindra d’ailleurs Charles Beaudoin, un ancien Harfang habitant sa région, dans l’organisation des Cataractes de Shawinigan. Le Farnhamien d’origine a amassé 35 points en 30 matchs la saison dernière.

« Je suis vraiment content de voir quatre joueurs de l’équipe être repêchés, affirme Alexandre Viens. En plus, mes trois coéquipiers sont de très bons gars et je suis très fier d’eux. On a connu une bonne saison l’an dernier. Surtout en tournois même si l’on était un peu déçus de notre prestation à la Coupe Dodge. »