Le sourire de la victoire d'Andrew Ranger.

Andrew Ranger triomphe à Saskatoon

Même s’il avait certaines appréhensions en débarquant en Saskatchewan, Andrew Ranger semble vouloir dompter l’Ouest du pays, qui lui a causé tant de soucis au cours des dernières années.

À Saskatoon, tard mercredi soir (ou en début de nuit heure du Québec, si vous préférez), Ranger a remporté la deuxième épreuve de 125 tours présentée sur l’ovale du Wyant Group Raceway, non sans avoir fini troisième lors de la première course, celle-là enlevée par Louis-Philippe Dumoulin.

«Une belle soirée !, a dit celui qui a ainsi mis la main sur sa deuxième victoire de la saison, sa 26e en carrière en série canadienne de NASCAR. Je suis tellement content, ça fait tellement de bien d’avoir du succès ici.»

Avec un peu de veine, dira Ranger, il aurait même pu faire faire main basse sur les deux épreuves. Il était pourtant parti 12e lors de la première course.

«La première épreuve a été arrêtée avec neuf tours à faire en raison de la pluie qui tombait, a-t-il repris. Mais je peux vous dire une chose : je collais au derrière de Dumoulin et de Kevin Lacroix (qui a donc terminé deuxième) et tous les espoirs étaient encore permis!»

Parti premier lors de la deuxième course (puisqu’il avait effectué le tour le plus rapide à l’occasion de l’épreuve initiale), Ranger s’est maintenu en tête pendant 65 tours avant de voir D.J. Kennington le devancer deux fois. Mais c’est le pilote originaire de Roxton Pond qui a eu le dernier mot.

«J’avais une très bonne voiture et j’étais en confiance. Vous ne pouvez pas savoir comment c’est agréable de rouler à bord d’un bolide véritablement fiable.»

À l’arrivée, Ranger a donc eu le dessus sur Kennington et Brett Taylor. Lacroix, qu’il devance maintenant par huit points au sommet du classement de la série Pinty’s, a terminé cinquième, tout juste derrière Dumoulin.

Nouvel objectif

Compte tenu des excellents résultats obtenus à Saskatoon, Ranger a pris le chemin d’Edmonton en confiance. C’est à une course de 300 tours, encore sur ovale, que les pilotes de la série canadienne de NASCAR sont conviés samedi.

«C’est certain que je m’en vais là-bas en me disant que je peux aller chercher un autre podium. C’est devenu l’objectif.»