Malgré sa septième position de samedi, Andrew Ranger demeure en tête du classement en série canadienne de NASCAR.

Andrew Ranger termine 7e en Nouvelle-Écosse

Andrew Ranger a connu une course difficile samedi soir en Nouvelle-Écosse. En plus de composer avec des problèmes mécaniques, le pilote granbyen a été victime d’une mauvaise manoeuvre de Kevin Lacroix, ce qui l’a relégué en septième position lors Bumper to Bumper 300, présenté à Antigonish.

« Ce n’est pas la soirée à laquelle on s’attendait, a reconnu Ranger en entrevue avec La Voix de l’Est dimanche. La voiture n’a pas été aussi rapide que d’habitude, mais au moins on a pu rester en piste. »

Quatorzième au départ, Ranger avait toujours espoir de rattraper le peloton de tête jusqu’à ce qu’il constate des problèmes d’ajustement sur son bolide.

« Les pneus arrière décrochaient, je slidais durant la course. Mon équipe a tenté de faire des ajustements durant la course, mais ça n’a pas suffi. Au moins, c’est réglé pour les prochaines », a-t-il assuré.

Malgré l’état de sa voiture, il s’est faufilé jusqu’en quatrième place en fin de course.

« À la fin, on ne savait pas ce qui pouvait arriver, mais il y a eu un accrochage avec Kevin Lacroix et des drapeaux jaunes. »

Andrew Ranger n’a d’ailleurs pas été le seul à subir des accrochages en fin de course. La finale, qualifiée de « chaotique » sur le site de NASCAR, a forcé les officiels à demander une prolongation.

C’est finalement Jason Hathaway qui est reparti avec la victoire, devant D.J. Kennington et Alex Tagliani.

Toujours premier

Malgré deux courses décevantes d’affilée, Ranger demeure néanmoins au sommet du classement de la série canadienne de NASCAR avec 11 points d’avance sur Lacroix, qui a terminé sixième samedi.

Ranger se retrouvera de nouveau sur le bitume dimanche prochain à Bowmanville en Ontario.