Andrew Ranger a signé sa quatrième victoire de la saison à un moment particulièrement opportun, samedi du côté de Loudon, dans l’État du New Hampshire.

Andrew Ranger signe une victoire cruciale à Loudon

Andrew Ranger a signé sa quatrième victoire de la saison à un moment particulièrement opportun, samedi du côté de Loudon, dans l’État du New Hampshire. Avec une seule épreuve à disputer en série canadienne de NASCAR, le pilote granbyen dispose maintenant d’un coussin de 11 points devant Kevin Lacroix au sommet du classement.

« La course a été très divertissante pour les spectateurs, surtout les 15-20 derniers tours qui ont été assez intenses. On est sortis de là avec une belle victoire », s’est réjoui Ranger en entrevue avec La Voix de l’Est

Le natif de Roxton Pond n’avait pas goûté à la victoire depuis le
27 juillet dernier, à Edmonton. Grâce à son 28e gain dans cette série, il a maintenant triomphé sur toutes les pistes actuellement inscrites au calendrier. 

Un arrêt payant

Vainqueur à Loudon en 2018, Lacroix a dominé les pratiques puis les qualifications durant le week-end. Il a également mené durant la majorité de la course, avant que son principal rival ne vienne mêler les cartes. 

De son côté, Ranger a pris le départ à partir de la troisième position. Au 15e tour, son équipe a décidé d’effectuer un arrêt aux puits qui s’est avéré très payant.

« On voulait mettre un peu d’essence, parce qu’on croyait être serré vers la fin de la course. En même temps, on a fait un ajustement qui a amélioré la voiture à 100 % », a expliqué le protégé de Mopar.

Onzième à son retour en piste, le Granbyen n’a pas tardé à remonter le peloton, touchant même le pare-choc arrière de Lacroix à quinze tours de la fin.

La voiture no. 27 s’est finalement hissée en tête avec huit tours à faire. 

« Je savais que si je voulais reprendre la tête du championnat, c’est là qu’il fallait le faire. Avec l’équipe, on a mis tous les pions en place pour réaliser le dépassement à la fin. »

Ranger a ensuite été en mesure de préserver son avance.

Cauchemar pour Lacroix

En revanche, la situation a viré au cauchemar pour Kevin Lacroix.

Impliqué dans une lutte pour la seconde position lors du dernier tour, son bolide s’est retrouvé dans le mur à la suite d’un contact avec celui d’Alex Labbé, à environ
100 mètres de la ligne d’arrivée. 

Lacroix a finalement dû se contenter de la douzième place. Après un séjour au centre médical du New Hampshire Motor Speedway, il a refusé de commenter les résultats pour le site officiel de NASCAR. 

« On ne souhaite jamais de malchance à personne, mais disons que c’est arrivé au bon moment... », a reconnu Andrew Ranger. 

Labbé a terminé deuxième (son meilleur classement de la saison), devant D.J. Kennington. Peter Shepherd III et Marc-Antoine Camirand ont complété le top-5.

Ranger sera donc en position de force au moment d’attaquer la dernière épreuve de la saison, samedi prochain au Jukasa Motor Speedway, situé en Ontario.

« Ce sera une course stressante pour moi et pour Kevin. On va tenter de bien jouer nos cartes. Normalement, on roule bien à Jukasa et j’ai gagné là-bas plus tôt cette saison », a conclu Ranger.